ActualitéBusinessEuropeMarketing & Communication

Publicis Omnicom, la fusion entre égaux n’existe pas

Comme l’indique très justement notre confrère Stéphane Soumier, les fusions entre égaux n’existent pas! citant Henri Lachmann. Les deux groupes, respectivement en 2nd et 3ème des groupes de communication dans le monde, ont annoncé la fin du projet de fusion « entre égaux d’un commun accord, au vu des difficultés à clore la transaction dans des délais raisonnables »

Les deux patrons Maurice Levy et John Wren auraient rencontré d’importantes difficultés en terme d’homme et de culture, au dela des communiqués indiquant des problématiques réglementaires et fiscales afin de justifier le retard de la fusion.

« C’est une combinaison de plusieurs éléments, quelques difficultés avec la Chine, un équilibre rompu. L’équilibre de l’équipe de management est un sujet qui devait être traité avec beaucoup de courage. » déclare Maurice Levy sur BFM Business

Autre point clef qui aurait bloqué le rapprochement serait la question de la localisation du siège social. Prévue initialement aux Pays Bas, cette dernière aurait été refusée par les autorités néerlandaises en raison de la faiblesse de l’activité commerciale, les opérations du groupe continuant a être dirigées de Paris, en ce qui concerne l’Europe. L’option Londres aurait alors été travaillée selon Les Echos. Maurice Levy concluait lors d’une conférence téléphonique que revenir à une société « standalone » ne nous pose aucun problème. La vie est belle pour Publicis quoiqu’il arrive, avec ou sans Omnicom »

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Publicis Omnicom, la fusion entre égaux n’existe pas
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse