ActualitéDesignRetail & eCommerce

Quand le créateur de chaussures Melvin & Hamilton s’empare du web social

Créée il y a près de 25 ans par Rajab Choukair dans la petite ville de Heidelberg en Allemagne, la marque Melvin & Hamilton s’est spécialisée dans la création de chaussures de ville haut de gamme.

Après avoir repris, il y a une dizaine d’années, la direction artistique de cette entreprise familiale et traditionnelle, ses deux fils, Karim et Olivier Choukair, ont choisi de propulser la marque sur le web afin de développer son activité en France et plus globalement à l’ensemble du marché nord européen.

Disponibles depuis décembre 2012, les sites marchands anglais et français de la marque s’appuient sur une stratégie social media largement orientée vers les contenus.

Grâce à sa présence sur les différentes plateformes sociales, la marque espère également mettre l’accent sur l’expérience et les retours utilisateurs.

Les détails avec Lucie Piriou, Responsable Communication et Développement de Melvin & Hamilton digital :

Le code promo frenchweb10 offre 10 euros de réduction pour toute commande de plus de 80 euros, et est valable sur les chaussures hommes & femmes, mais également sur les sacs et accessoires jusqu’au 30 juin prochain

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Très reconnaissant du sérieux de cette entreprise.
    Son savoir faire et tant sur la qualité de ses produits et et tant sur la communication, fera de moi un client fidèle.

Quand le créateur de chaussures Melvin & Hamilton s’empare du web social
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link