Actualité

Le prochain IPhone aura-t-il un écran flexible?

L’IPhone 6 pourrait être doté d’un écran flexible, d’après un brevet déposé par Apple et rendu public le 30 mai dernier.

Le Bureau Américain des brevets et marques déposées a publié le 30 mai dernier un brevet déposé par Apple, qui présente un écran flexible. Il se pourrait que cette innovation soit une caractéristique des prochains modèles d’IPhone.

Pour l’instant, ce brevet ne décrit le fonctionnement de l’écran flexible qu’avec l’application de composition musicale Garage Band. La technologie permet de rendre le maniement du clavier virtuel de Garage Band plus réaliste : en fonction de la pression exercée sur une touche, l’appareil pourra afficher ou faire retentir la note correspondante.

piano écran flexible

Le fonctionnement de l’écran flexible est fondé sur des techniques de mesure de la force et de la pression appliquées à l’écran. Apple prévoit de délimiter des zones flexibles, qui réagiront en fonction de la pression exercée, et des zones stables, pour permettre à l’écran de maintenir sa structure. L’utilisateur aura la possibilité de personnaliser les paramètres de pression de son appareil.

Apple n’est pas seul à faire attendre son écran flexible : depuis la présentation de son prototype fin 2011, Samsung fait courir le bruit d’un Galaxy Skin, dont l’écran serait entièrement repliable. LG annonce quant à lui la sortie de son premier smartphone flexible d’ici fin 2013. En mars 2012, le fabricant avait fait courir la rumeur d’un écran entièrement flexible destiné aux e-readers, l’EPD (electronic paper display).

Bouton retour en haut de la page
Le prochain IPhone aura-t-il un écran flexible?
[Série C] La startup belge Cowboy lève 80 millions de dollars pour accélérer la vente de ses vélos électriques connectés aux États-Unis
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange