ActualitéAgTech

Quentin Sannié, cofondateur de Devialet, opte pour l’agriculture en lançant Greenback

Interview de Quentin Sannié, cofondateur de Devialet et fondateur de Greenback

Nous avons échangé avec Quentin Sannié, l’un des fondateurs de Devialet, qui se relance dans l’aventure entrepreneuriale avec Greenback, une agence de notation de la santé des sols. Nous abordons l’innovation apportée par Greenback mais également son parcours entrepreneurial passant du secteur de la musique à celui de l’agriculture.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Quentin Sannié, cofondateur de Devialet et fondateur de Greenback : 

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple PodcastSpotifyDeezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • DECODE Business: chaque jour, découvrez l’actualité des entreprises innovantes sur Spotify et Apple Podcasts
  • DECODE VCdécouvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • DECODE Exitcomment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • DECODE CTOdécouvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • DECODE RHdécouvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaineRichard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • WildCard: notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne: l’actualité de la Valley vu par Carlos Diaz et ses invités
Bouton retour en haut de la page
Quentin Sannié, cofondateur de Devialet, opte pour l’agriculture en lançant Greenback
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs