ActualitéBusiness

[Q&A] Quora sur le point de lever entre 30 et 50 millions de dollars ?

Selon les informations de TechCrunch US, le site de questions-réponses, Quora.com espère finaliser à court terme un second tour de table d’un montant évalué entre 30M $ (23M €) et 50M $ (38M €). Cette opération pourrait valoriser la société près de 400M $ (304M €). La start-up n’aurait pas souhaité commenter cette information.

Considéré comme « site à surveiller » par Les Echos en février 2011, Quora fonctionne sous le même principe que Yahoo Answers, doté d’une dimension sociale en plus. La plateforme propose ainsi aux internautes membres de poser des questions sur n’importe quel sujet. La communauté est ensuite sollicitée pour apporter une réponse et vote pour la plus appropriée. L’idée finale étant de construire une base de connaissances.

Fondée en 2009 par Adam d’Angelo, ancien camarade de Mark Zuckerberg, et lancé en version bêta en 2010, la société compte aujourd’hui une trentaine de salariés et a déjà procédé à une première levée de fonds d’un montant de 11M $ (8,3M €), auprès du fonds Benchmark Capital. Cette opération avait alors valorisé la plateforme près de 86M $ (65M €). Selon les informations de TechCrunch, Adam d’Angelo pourrait investir personnellement lors de ce second tour de table.

Les nouveaux fonds levés devraient notamment permettre à la société de lancer son application mobile sur Google Play et d’ouvrir de nouveaux bureaux.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[Q&A] Quora sur le point de lever entre 30 et 50 millions de dollars ?
Cybersécurité: Londres appelle à une coalition internationale face à la menace d’acteurs étatiques
EdTech: Engageli lève 33 millions de dollars auprès de Maveron et Educapital
Amazon gagne en justice contre l’UE au sujet de ses rabais fiscaux au Luxembourg
Vinted lève 250 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Tesla chute en Bourse, souffrant de chiffres de ventes décevants en Chine
E-santé: Aga Care lève des fonds pour développer son coach virtuel de bien-être