ActualitéMarketing & Communication

Qui est « l’élite digitale »?

Cette cible d’audience voit 24 fois plus de publicités en ligne que le « client numérique moyen ». Etude en chiffres.

Turn, fournisseurs américains de technologies publicitaires à destination des acteurs de la publicité RTB, a récemment publié les caractéristiques de l’audience digitale en France sur la période Janvier/Mars 2013.

Premier constat: les plus gros annonceurs dépensent en moyenne 85% de plus en publicité display, mobile, vidéo et sur les réseaux sociaux pour atteindre « l’élite digitale » qui est composée de 2% de l’audience globale en ligne.

Cette « élite digitale » est tellement à l’écoute qu’elle voit 24 fois plus de publicités que le client numérique moyen. Par ailleurs cette audience premium est beaucoup plus susceptible de s’engager avec les marques à travers Facebook ou les publicités vidéo.

Qui compose l’élite digitale?

Selon l’étude « The Digital Audience »,  » l’élite digitale  » est composée de plusieurs caractéristiques:

  • Des revenus de plus de 76 900 dollars par an
  • Ils ont entre 21 et 34 ans et sont des  » cols blancs « 
  • Ils sont citadins et aiment les voyages à l’étranger
  • Ils aiment les gadgets et font volontiers leurs courses chez Banana Republic ou Sephora
  • Ils consomment différents types de média : que ce soit la radio publique (NPR) la lecture de Elle ou GQ et regardent la série Familly Guy.

elite digitale turn

Les principaux enseignements de l’étude Turn

En se basant sur l’analyse de données issues de sa propre plateforme, qui prend tous les jours plus de 50 milliards d’enchères en ligne et analyse plus de 1,5 trillions d’attributs clients anonyme, Turn révèle plusieurs données intéressantes:

  • 85% de « l’élite digitale » habite aux États-Unis et 10% se trouve en Europe, qui croît très rapidement. La région Asie-Pacifique et Amérique du Sud va continuer à augmenter, au fur et à mesure que les annonceurs mettent en place des campagnes basées sur le RTB et les données dans ces régions
  • Les impressions publicitaires sur mobile restent très peu chères à cause d’inquiétudes sur la fiabilité de l’écosystème et des règles sur l’anonymat des données de ciblage.
  • Le eCPM moyen pour le mobile a chuté de 45% et est passé de 1,31 dollar à 0,72 dollar entre Janvier et Mars 2013.
  • La publicité sur Facebook demeure rentable et est en train de devenir très populaire. La plate-forme Turn a vu son volume d’impressions croître pour atteindre plusieurs milliards par mois. Le eCPM moyen de la publicité sur Facebook a baissé de 20%, passant de 0,30 $ à 0,24$ entre Janvier et Mars 2013.
  • Le display et la publicité vidéo continuent à dominer le marché , avec une prime payée par les annonceurs cherchant à toucher les consommateurs de manière fiable à travers des formats familiers. Le eCPM du display est passé de 0,92 $ à 1,06 $ soit une hausse de 15,2%. Le eCPM mondial de la vidéo est passé de 9,41 $ en Janvier à 9,99 $ en Mars, soit une hausse de 6,16%
  • Le volume d’impressions publicitaires en Europe a augmenté de 30,2% en mars 2013 par rapport à janvier 2013 pour l’ensemble des canaux
  • L’utilisation des données contextuelles a augmenté de 11% en mars

En France

  • L’augmentation du volume d’impressions en France sur la même période est de 44,85%, bien supérieur à l’augmentation en Europe.
  • Les formats les plus utilisés en mobile: 320×50
  • Le top 5 des secteurs d’activités en France tous canaux confondus en termes de eCPM sont: loisirs/Médias, ordinateurs, vêtements et accessoires, voyages, services financiers.

Consultez l’intégralité de l’étude Turn ici.

FrenchWeb avait organisé, en février dernier, un atelier sur le Real-Time Bidding. Découvrez les 10 choses à savoir sur le RTB.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Qui est « l’élite digitale »?
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link