ActualitéTech

Rachat de SFR : Bouygues Télécom joue les prolongations et propose 500 millions d’euros en cas d’échec

Bouygues s’engage à verser 500 millions d’euros en cas de rejet de l’Autorité de la concurrence…

Bouygues Télécom a choisi de jouer les prolongations dans la bataille qui l’oppose à Numericable pour le rachat de SFR. Après avoir proposé 13,15 milliards d’euros pour acquérir l’opérateur au carré rouge – soit 1,85 milliard d’euros de plus que sa précédente proposition – [lire notre article : SFR-Numericable : Bouygues contre-attaque et dépose une nouvelle offre à plus de 13 milliards, ndlr] le groupe annonce qu’il étend la validité de son offre jusqu’au 25 avril 2014.

Plus encore, il propose d’indemniser Vivendi, la maison-mère de SFR, à hauteur de 500 millions d’euros en cas d’échec des négociations, en particulier « si les autorités règlementaires refusaient d’approuver l’accord de rapprochement ou si Bouygues retirait sa demande d’autorisation compte tenu des remèdes exigés ».

En discussion exclusive avec Altice, la holding de Numericable, une lettre de Jean-René Fourtou, le président du conseil de Vivendi, avait été adressé la semaine dernière à Martin Bouygues pour l’assurer que sa nouvelle offre serait examinée par le conseil de surveillance [lire notre article : Rachat de SFR : Vivendi pourrait étudier la nouvelle offre de Bouygues, ndlr].

Bouton retour en haut de la page
Rachat de SFR : Bouygues Télécom joue les prolongations et propose 500 millions d’euros en cas d’échec
Dans les coulisses de l’Executive Master de l’Ecole Polytechnique, l’une des plus prestigieuses écoles scientifique française
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-François Morizur et Nicolas Treps, fondateurs de Cailabs
[SEED] Unlimitd lève 5 millions d’euros pour sa plateforme de financement, alternative à la levée de fonds
Le cloud, accélérateur de votre transformation numérique
E-commerce: comment la startup Stockly veut en finir avec les ruptures de stock
[SEED] Retail : askR.ai lève 1,5 million d’euros pour déployer son coach virtuel en France