ActualitéTech

Rachat de SFR : Bouygues Télécom joue les prolongations et propose 500 millions d’euros en cas d’échec

Bouygues s’engage à verser 500 millions d’euros en cas de rejet de l’Autorité de la concurrence…

Bouygues Télécom a choisi de jouer les prolongations dans la bataille qui l’oppose à Numericable pour le rachat de SFR. Après avoir proposé 13,15 milliards d’euros pour acquérir l’opérateur au carré rouge – soit 1,85 milliard d’euros de plus que sa précédente proposition – [lire notre article : SFR-Numericable : Bouygues contre-attaque et dépose une nouvelle offre à plus de 13 milliards, ndlr] le groupe annonce qu’il étend la validité de son offre jusqu’au 25 avril 2014.

Plus encore, il propose d’indemniser Vivendi, la maison-mère de SFR, à hauteur de 500 millions d’euros en cas d’échec des négociations, en particulier « si les autorités règlementaires refusaient d’approuver l’accord de rapprochement ou si Bouygues retirait sa demande d’autorisation compte tenu des remèdes exigés ».

En discussion exclusive avec Altice, la holding de Numericable, une lettre de Jean-René Fourtou, le président du conseil de Vivendi, avait été adressé la semaine dernière à Martin Bouygues pour l’assurer que sa nouvelle offre serait examinée par le conseil de surveillance [lire notre article : Rachat de SFR : Vivendi pourrait étudier la nouvelle offre de Bouygues, ndlr].

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Rachat de SFR : Bouygues Télécom joue les prolongations et propose 500 millions d’euros en cas d’échec
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
[Webinar] Accès aux services digitaux & identité digitale : comment répondre aux attentes de vos clients ?
CES: Drones désinfectants, masques intelligents… quelles sont les dernières innovations anti-Covid?
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Microsoft
Covid-19: Microsoft, Salesforce et Oracle travaillent sur un passeport de vaccination
Le CES 2021 déçoit, exposants et visiteurs ne sont pas au rendez-vous