ActualitéTech

Rachat de SFR : Vivendi pourrait étudier la nouvelle offre de Bouygues dès ce soir

Aucun échange formel n’aurait eu lieu

Une semaine après le dépôt d’une nouvelle offre de rachat de SFR par Bouygues, le comité de Vivendi pourrait se réunir ce soir pour étudier cette proposition selon le journal Les Echos. Celle-ci consiste en une acquisition  de SFR pour 13,15 milliards d’euros, soit 1,85 milliard d’euros de plus que sa précédente offre pour la partie réglée en numéraire, et 1,4 milliard de plus « dans sa composante en numéraire à l’offre concurrente » [lire notra article : SFR-Numericable : Bouygues contre-attaque et dépose une nouvelle offre à plus de 13 milliards, ndlr]. Le quotidien précise cependant qu’il n’y aurait eu aucun échange formel entre les deux groupes. La maison-mère de l’opérateur au carré rouge est en effet en négociation exclusive depuis le 14 mars dernier avec Numericable.

Par ailleurs, Le Figaro évoque ce matin une lettre de Jean-René Fourtou adressée à Martin Bouygues dans laquelle le président du conseil de surveillance précise que « le management de Vivendi, soucieux de l’intérêt social de l’entreprise et de l’intérêt de ses actionnaires et de ses salariés, va examiner cette offre avec toute la rigueur nécessaire, selon les critères arrêtés avec le comité spécial du conseil de surveillance et en application stricte de notre engagement d’exclusivité ».

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Rachat de SFR : Vivendi pourrait étudier la nouvelle offre de Bouygues dès ce soir
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager