ActualitéAmérique du nordMediaTech

Réalité augmentée: Magic Leap révèle quelques secrets sur sa technologie

Jusqu'à présent, c'était plutôt la culture du secret qui semblait régner chez Magic Leap. Cette start-up américaine spécialisée dans la réalité augmentée, qui ne fournissait d'informations qu'au compte-goûte sur sa technologie, faisait surtout parler d'elle pour les impressionnants financements dont elle a fait l'objet de la part d'investisseurs prestigieux. Elle avait en effet bouclé un tour de table d'environ 540 millions de dollars en 2014, notamment auprès de Google, puis un autre de près de 800 millions de dollars en février 2016, auquel a participé le géant chinois de l'e-commerce Alibaba. Malgré tout, peu d'indications étaient fournies sur ses activités.

Un verre spécial

Désormais, Magic Leap a décidé de se révéler un peu plus. Dans une vidéo baptisée «A New Morning» et publiée sur YouTube cette semaine, la société basée en Floride montre à quoi ressemble l'usage de sa technologie. A l'instar de lunettes de réalité augmentée, on y voit des informations et des images se superposer dans un environnement réel (voir la vidéo en fin d'article) : graphiques, cartographie de l'Everest… On y voit également un processus d'achat de paire de chaussures sur Internet, le modèle apparaissant en trois dimensions dans l'environnement de l'utilisateur. La séquence aurait été tournée le 8 avril dernier, sans utilisation d'effets spéciaux.

Mais au-delà de ces images, comment fonctionne réellement cette technologie ? Le magazine américain Wired, qui a pu se rendre dans les locaux de l'entreprise, a fourni quelques éléments de réponse : «L'utilisateur voit le monde extérieur à travers le verre, tandis que les éléments virtuels sont projetés à partir d'une source de lumière au bord du verre et ensuite reflétés dans les yeux de l'utilisateur (…)». Pour y parvenir, la société aurait recours a un verre spécial.

Concurrent de Microsoft HoloLens ?

Magic Leap se positionne sur un marché sur lequel des géants de la Tech se sont lancés. Microsoft a ainsi déjà présenté sa technologie HoloLens. Reposant sur un casque de réalité augmentée, la solution de la firme de Redmond permet à l'utilisateur de visionner des hologrammes virtuels dans un environnement réel, et d'interagir avec le contenu affiché. Une solution qui intéresse notamment des industriels comme Volvo, le constructeur automobile s'intéressant aux usages possibles pour la conception et l'assemblage des véhicules.

Magic Leap, Microsoft HoloLens… Le marché de la réalité augmentée n'en serait qu'à ses débuts : selon une étude de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, les marchés combinés de la réalité augmentée (comme Magic Leap et HoloLens) et la de réalité virtuelle (qui immerge complètement l'utilisateur dans un environnement virtuel) pourraient atteindre les 80 milliards de dollars d'ici à 2025, qu'ils s'agissent de revenus tirés des logiciels ou de produits hardware.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Je vais faire le sceptique malgré mon impatience d’en avoir plus; vous remarquez comment toute les « enregistrements » se passent dans des environs sombres – pas de lumière naturelles. D’autre part, la projection de l’image est une chose, qui nécessite bien sur une bonne batterie[…], il s’agit également de « capturer » ou je dirais « comprendre » l’environnement afin de pouvoir superposer une augmentation dessus. Il y a aucune précision quant aux senseurs qui permettent cela! Bref, ils vont peut etre devoir lever un autre milliard dans 2-3 mois :)

Bouton retour en haut de la page
Réalité augmentée: Magic Leap révèle quelques secrets sur sa technologie
Paiement fractionné: la Banque Postale s’allie à la FinTech Alma
La startup de Jessica Alba Honest Company lève 413 millions de dollars lors de son IPO
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Facebook: 3 questions sur la suspension de Donald Trump
Cloud: Microsoft s’engage à maintenir en Europe les données de ses clients européens