AsieBusinessEuropeStartup

Immobilier: 5 start-up qui digitalisent l’agence traditionnelle

Le métier d'agent immobilier, comme beaucoup d'autres, doit s'adapter à la montée du digital et aux nouveaux usages. En outre, on ne cherche plus aujourd'hui un appartement comme on le faisait il y a quelques années. Nouveaux visuels de vente, géolocalisation, dossier numérique: autant de moyens pour les professionnels de se démarquer de leurs concurrents. 

Dans un contexte immobilier très tendu, les nouveaux sites qui se lancent sont nombreux. Frenchweb vous propose sa sélection de start-up qui digitalisent le métier d'agent immobilier, dans le cadre d'une série spéciale immobilier. 

LIRE aussi: 5 start-up françaises qui veulent rebattre les cartes de l'investissement immobilier

[tabs] [tab title= « BeYat: une offre complète pour les agences 2.0 »]

beyatCréée en 2010 par Anthony Taieb, la société BeYat édite un logiciel de gestion dédié aux agences immobilière. Au-delà du logiciel de transactions développé en interne qui permet aux agences immobilières de gérer l'ensemble de leur activité, BeYat propose un service de création sur-mesure de site Internet pour les agences, ainsi qu'un service de création d'application mobile. Elle s'est spécialisée sur les nouveaux outils tels un «logiciel de transactions innovant», du «cloud consulting afin de migrer la totalité de la bureautique», du «big data (analyses comparatives des données agences pour en extraire des analyses sectorielles)» ou encore «la synchronisation des Google Apps dechacune des agences». Enfin, la société propose un service d'accompagnement pour ses clients souhaitant migrer l'ensemble de leurs outils dans le cloud. 

Angle d'attaque: accompagner les agences immobilières dans leur digitalisation grâce à un logiciel et du sur-mesure 

Crédit photo: beyat.fr 

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « Meero: un photographe d’intérieur sur commande »]

meeroGuillaume Lestrade a fondé Meero en 2014, après cinq années passées à la tête d'une «agence de prestige parisienne», peut-on lire sur le site de la société. Ce passionné de photographie a mis au point un service de shooting photo d'intérieur au tarif unique de 75 euros, quelle que soit la surface du bien à photographier. Les professionnels de l'immobilier ou les particuliers qui louent leur logement peuvent désormais valoriser leurs annonces de photographies de professionnels, et de ce fait plus engageantes. Le service est disponible partout en France. 

Angle d'attaque: des photographies de qualité professionnelle pour toucher des clients qualifiés

Crédit photo: meero.fr 

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « La place de marché de l’immobilier »]

immobilier-stock-exchangePensée comme un réseau social des professionnels de l'immobilier, la société immobilier-stock-exchange.fr souhaite «réinventer la vente de logements». Grâce à son offre de services «à 360 degrés», structurée autour de sa place de marché, la société montpelliéraine, créée en 2012 par Emmanuel Clausel souhaite devenir une référence pour les professionnels de l'immobilier. Elle a pour objectif de les aider aussi bien sur leur coeur de métier (trouver des biens pour leurs clients, ou bien des acheteurs pour des biens en vente) que pour échanger avec leurs pairs, ou encore pour recruter des collaborateurs qualifiés. On remarquera une spécificité de l'offre immobilier-stock-exchange.fr: sa place de marché inter-agences, qui permet aux professionnels de l'immobilier qui n'arrivent pas à répondre aux attentes de leurs clients d'élargir leur champ de recherche en faisant appel à d'autres professionnels de l'immobilier. 

Angle d'attaque: faciliter la collaboration entre professionnels pour apporter plus de valeur aux clients

Crédit Photo: immobilier-stock-exchange.fr 

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « Ubimmo: la géolocalisation au service de l’immobilier »]

ubimmoL'application Ubimmo permet de géolocaliser les biens disponibles à la location dans une zone donnée, facilitant ainsi les recherches pour les locataires en recherche d'un bien. L'application permet également aux bailleurs de gagner du temps: en demandant aux locataires de se consituter un dossier numérique dès leur inscription, les bailleurs peuvent fixer des critères d'acceptation des demandes de visites. Développée à partir d'une idée de Frédéric Laclau, un spécialiste de l'immobilier, l'application a été lancée en version test en 2015. Ubimmo cherche à lever 120.000 euros via une campagne de crowdfunding sur la plateforme Happy Capital

Angle d'attaque: faire gagner du temps aux locataires et aux bailleurs grâce à des visites plus qualifiées

Crédit Photo: ubimmo.com 

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « Inspectimmo.fr se rêve en Google de l’immobilier »]

inspectimmoLancé en avril 2015 par deux entrepreneurs spécialisés dans les sites de services gratuits sur Internet, Inspectimmo.fr a pour ambition de devenir le moteur de recherche de référence en matière d'annonces immobilières. A l'inverse d'autres sites similaires, le site est entièrement gratuit, y compris pour les professionnels de l'immobilier. 

«Contrairement à Seloger et autres, ce site est gratuit pour les agences. Et contrairement aux "moteurs de recherche immobilier" existants, nous ne récupérons pas les flux que les agences de créations de sites immobiliers veulent bien nous fournir. C'est un véritable moteur de recherche, le Google de l'immobilier (nous y travaillons!)», précise à Frenchweb Stéphane Godiard le fondateur.

Angle d'attaque: un moteur de recherche entièrement gratuit pour une vision exhaustive des annonces immobilières

Crédit Photo: inspectimmo.fr 

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « L’avis de: Laurent Vimont, Président de Century 21 »]

laurent-vimont«L'univers du digital ne se substitue pas au réseau physique d’agences», assure Laurent Vimont, président du réseau Century21 France. Il y a cinq ans, en voyant arriver de nouvelles solutions sur le marché de l'immobilier, Century 21 a mis en place un programme en interne. «Nous avons par exemple inséré un système de relances automatiques de nos clients, face au manque des relances faites en direct par nos commerciaux», explique-t-il à Frenchweb.

S'il est difficile de chiffrer avec précision l’impact du digital sur l'activité, les résultats sont malgré tout perceptibles. Alors que le marché immobilier a connu une croissance de 10% en 2015, Century 21 a vu son activité croître de 16%. 

«Notre chantier aujourd’hui, c’est l’expérience-client. Le digital est un support, un moyen de générer des leads, d’enrichir et de fluidifier la relation-client. Mais ce que les clients recherchent c’est avant tout un contact humain. Ils sont attachés à leur logement, et ne sont pas prêts de confier sa vente à une machine. Pour prendre un autre exemple, mon analyse de l'ubérisation dont on entend beaucoup parler, c’est que la technologie a permis de mettre en place un nouveau service (en permettant d’enregistrer les coordonnées de sa carte bancaire par exemple). Mais ce que les clients retiennent d’Uber, c’est que les chauffeurs sont plus souriants, qu’il y a des chargeurs dans les voitures et des bouteilles d’eau. On retient l’enrichissement de la relation client, et non la technologie.» conclut Laurent Vimont. 

[/tab] [/tabs]

LIRE aussi: 5 start-up françaises qui veulent rebattre les cartes de l'investissement immobilier

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This