ActualitéFinTechLes levées de fonds

Réassurez-moi lève 400 000 euros pour son comparateur d’assurance-crédit

Créée en 2013 par Antoine Fruchard, Réassurez-moi vient de clore son premier tour de table. La structure d’accompagnement l’Accélérateur, où la start-up était déjà incubée, Bpifrance et Optimum Développement injectent à eux trois 400 000 euros.

« Cette levée de fonds va nous permettre de continuer à investir dans les innovations technologiques pour améliorer le parcours client et offrir des taux toujours plus compétitifs », explique Antoine Fruchard. Ces nouveaux fonds vont également permettre à Réassurez-moi d’agrandir l’équipe de son service client.

Un marché ouvert par la loi Hamon de 2014

La plate-forme, destinée aux détenteurs de crédits immobiliers, propose à ses utilisateurs d’évaluer le coût de leur assurance de prêt immobilier. Réassurez-moi permet par la suite de souscrire à un nouveau contrat plus avantageux en termes de prix.

« La délégation d’assurance est possible mais seulement 15 % des emprunteurs y ont recours à cause du manque crucial d’informations et des pratiques dissuasives des banques. La loi Hamon a ouvert le marché en juillet 2014 en offrant aux emprunteurs un droit de résiliation à tout moment et sans frais pendant les 12 premiers mois suivant le contrat de prêt » explique la société qui revendique des économies 10 000 euros, en moyenne, sur le coût de crédit de ses clients.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Camille Adaoust

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Réassurez-moi lève 400 000 euros pour son comparateur d’assurance-crédit
FoodTech: pourquoi Uber rachète le service de livraison Postmates pour 2,65 milliards de dollars
Criteo
Coronavirus: Criteo estime l’impact de la crise à 40 millions de dollars
Shanghai: le Chinois Smic prévoit la plus grosse introduction en Bourse depuis une décennie
5G: « Il n’y aura pas un bannissement total » de Huawei sur le marché français
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
Copy link