ActualitéLes levées de fondsMedia

Refinery29 lève 50 millions de dollars… Ces pures players de l’info qui valent plus que la presse historique

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Nouvelle levée de fonds significative dans le secteur des médias en ligne aux Etats-Unis. Refinery29, un site d’information américain spécialisé dans la mode, la beauté et les articles lifestyle, vient de boucler un tour de table de 50 millions de dollars (46 millions d’euros), principalement auprès de Scripps Network, et du géant britannique de la publicité WPP, via son véhicule WPP Ventures. Cette nouvelle opération porte à 80 millions de dollars les montants totaux levés par la société. Selon Re/code, suite à ce nouvel investissement, la valorisation de la société atteindrait désormais les 290 millions de dollars (266,9 millions d’euros).

36 millions de visiteurs par mois

Refinery29 souhaite désormais renforcer son positionnement actuel, à l’heure où de nombreux blogs très influents peuvent lui faire concurrence. Cela passera notamment par l’enrichissement de son offre vidéo et « entertainment ». Refinery29 souhaite également étendre son audience. Une ambition qui passera par l’international, précise la société.

« Nous allons nous concentrer sur le développement de notre marque média et entertainment, et sur la création de contenus intelligents, provocants sur le plan éditorial (…) qui se trouvent à l’intersection du style, de la culture et qui sont indépendants», déclare Philippe von Borries, cofondateur de Refinery29.

Fondé en 2005 avec une ligne éditoriale centrée sur la mode et le lifestyle, Refinery29 s’est progressivement étendu à d’autres verticales (politique, technologie, culture…). Avec son positionnement, le site d’information revendique désormais 36 millions de visiteurs par mois, 258 millions de pages vues, plus de 2 millions d’abonnés à sa newsletter et plus de 5 millions sur les réseaux sociaux. Basée à New York, l’entreprise emploie aujourd’hui 200 personnes et affirme être rentable.

Vox Media, Vice… Des valorisations records

Cette nouvelle levée de fonds survient après plusieurs opérations significatives outre-Atlantique. Vox Media, qui édite notamment les sites The Verge, Vox et SB Nation a bouclé un tour de table de 46,5 millions de dollars en novembre 2014, pour une valorisation estimée à 380 millions de dollars. A titre de comparaison, c’est plus que les 250 millions de dollars déboursés par Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, pour racheter le Washington Post en 2013.

Avec un positionnement très différent, BuzzFeed a levé 50 millions de dollars en août 2014, principalement auprès du fonds Andreessen Horowitz. Certains médias américains parlaient alors d’une valorisation supérieure à 800 millions de dollars. Enfin, en septembre 2014, Vice, originellement lancé dans les années 1990 à Montréal comme un magazine alternatif, depuis reconverti sur le Web, a levé 500 millions de dollars en une semaine. A&E Networks, un groupe de télévision, avait notamment participé.

Date de création : 2005

Siège social : New York

Secteur : média en ligne

Nombre d’employés : 200

Montants levés : 80 millions d’euros

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Refinery29 lève 50 millions de dollars… Ces pures players de l’info qui valent plus que la presse historique
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B
[Série B] Strapi lève 31 millions de dollars auprès de CRV

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media