AsieLes levées de fondsTransport

Réservation de taxis en Inde: Ola Cabs lève 314 millions de dollars

Alors que l’application chinoise Kuaidi Dache a levé 600 millions de dollars en janvier, c’est au tour de la société indienne Ola Cab de boucler un tour de table de 314 millions de dollars. Deux fonds américains – Accel Partners et Tiger Global – et un Hongkongais Steadview Capital, ont participé.

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise obtient un financement d’ampleur puisqu’elle avait reçu 210 millions de dollars en octobre 2014. A l’époque, Tiger Global, Steadview Capital avait déjà participé, aux côtés de Matrix Partners, et surtout du groupe japonais SoftBank Internet and Media.

Rachat de TaxiForSure

Fondée en 2011 par Bhavish Aggarwal et Ankit Bhati, Ola Cabs édite la principale application de réservation de taxis. En octobre dernier, la société avait racheté son principal rival TaxiForSure pour 200 millions de dollars, et augmenté ainsi sa flotte de véhicules disponibles (33 000 en octobre 2014 pour Ola, 15 000 pour TaxiForSure en mars).

En dépit de ce rachat, le marché indien de la réservation de taxis est occupé par d’autres acteurs. Meru Cabs avait par exemple levé 50 millions de dollars en mars auprès d’India Value Fund Advisors.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Réservation de taxis en Inde: Ola Cabs lève 314 millions de dollars
FinTech : Alma lève 49 millions d’euros auprès de Cathay Innovation, Idinvest et Bpifrance
Opencell lève 6,8 millions d’euros auprès de Seventure Partners, Alliance Entreprendre et Capital Grand Est
Vulog
Mobilité partagée: 26 millions d’euros pour la startup niçoise Vulog
Voi
Après la crise, quel bilan pour les services de mobilité partagée ?
La startup lyonnaise Georges devient Indy et lève 35 millions d’euros auprès de Singular, Alven et Kerala
Sis ID
FinTech: le Lyonnais Sis ID lève 5 millions d’euros pour lutter contre la fraude aux virements bancaires