ActualitéBusiness

Résultats en hausse mais coup de mou sur l’audience pour Facebook

Nous passons 50 millions d’heures en moins chaque jour sur Facebook et même Mark Zuckerberg trouve que c’est une bonne nouvelle. Le temps passé sur la plateforme au dernier trimestre de 2017 est en retrait de 5% ; le chiffre équivaudrait, selon les analystes, à deux minutes de moins passés chaque jour  à compter les likes.

Selon le patron de Facebook pourtant, la nouvelle était attendue, pour ne pas dire carrément appelée de ses voeux : « Aider les gens à communiquer est plus important que de les pousser à passer le plus de temps possible sur Facebook », indique-t-il sur un post. Pour lui, cette baisse est logique, et consécutive aux décisions récentes sur l’algorithme pilotant le fil d’actualités.

Erosion du nombre quotidien d’utilisateurs au Canada et aux Etats-Unis

Autre indicateur remarquable : pour la première fois de son histoire, Facebook enregistre un (léger) recul de son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens sur les marchés canadien et américain. Au trimestre dernier, ceux-ci sont passées de 185 millions à 184 millions chaque jour. Au global, l’audience a gagné 14%, passant à 1,4 milliard d’utilisateurs quotidiens dans le monde. Le site spécialisé Recode note cependant qu’il s’agit de la croissance la plus faible d’un trimestre sur l’autre depuis 2015.

Fortement chahuté sur sa responsabilité dans la propagation des fake news – qui a valu à ses dirigeants une convocation devant le Congrès dans le cadre de l’enquête russe – sans parler d’autres effets de bord comme le clickbait, les bulles de filtres, ou le cyber-harcèlement, le réseau social traverse une crise de conscience. Dans sa quête pour des « interactions plus riches de sens », Facebook a entamé une grande réforme de ses contenus : limitation des vidéos virales fin 2017, et plus récemment dévaluation des contenus issus des marques et des éditeurs, au profit des publications d’amis et famille. Dès novembre, Mark Zuckerberg prévenait ses investisseurs qu’il était prêt à sacrifier des intérêts court-terme pour « réparer Facebook ».

Chiffre d’affaires en croissance de 47%

Pour l’instant, les performances financières demeurent incontestablement au rendez-vous : 13 milliards de chiffre d’affaires au dernier trimestre, soit un bond de 47%, pour un bénéfice de 4,27 milliards (vs 3,56 milliards au dernier trimestre 2016). 89% des revenus publicitaires sont issus du mobile, en progression de 5 points. Sur l’année 2017, Facebook a drainé un chiffre d’affaires de 40,6 milliards de dollars, contre 27,6 milliards en 2016 (+47%), pour 15,9 milliards de dollars de bénéfices, contre 10,2 milliards de dollars en 2016 .

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This