Business

Résultats financiers d’Apple: « un trimestre phénoménal »

Apple pulvérise de nouveaux records avec un chiffre d’affaires pour le dernier trimestre qui atteint les 26,7 milliards de dollars (+ 71 % par rapport au même trimestre en 2009), plus de 2 milliards au dessus des chiffres attendus par les analystes. 62% des ventes d’Apple se font à l’international. Enfin ce chiffre d’affaires permet à la firme de Cupertino de dégager un bénéfice de 6 milliards de dollars.

Ainsi ce sont ainsi 4,13 millions d’ordinateurs frappés de la pomme qui auront été vendus au dernier trimestre 2010, 16,24 millions d’iPhones et chiffre très attendu: 7,33 millions d’iPad. Les analystes prévoient par ailleurs 21 millions d’iPad vendus en 2011.

Steve Jobs était absent de la présentation de ces résultats, suite à son congé maladie. Tim Cook assure en son absence la gestion de l’entreprise.

Apple est depuis le 23 septembre 2010 la seconde capitalisation boursière avec 266 milliards de dollars (199 milliards d’euros), derrière ExxonMobile

Tags

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Petite correction : cela fait quelques semaines que la capitalisation boursière d’Apple a dépassé la barre des 300 milliards de dollars. Elle s’élève exactement à 312 milliards aujourd’hui.

    Chapeau pour cette sacrée réussite. 60 milliards de dollars dans les caisses, aucune dette, un potentiel de prise de PdM encore énorme sur le secteur de la micro-informatique (pas le plus porteur cela dit).

Résultats financiers d’Apple: « un trimestre phénoménal »
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link