ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Retail: Rent the Runway lève 357 millions de dollars pour son IPO

Rent the Runway (RTR) annonce la fixation du prix de son introduction en Bourse au niveau le plus élevé de la fourchette, soit 21 dollars chacune. L’entreprise américaine a mis en vente 17 millions d’actions mardi. Elles s’échangent aujourd’hui au Nasdaq sous le symbole « RENT ». Cette cotation porterait la valeur de Rent the Runway à 1,3 milliard de dollars, contre 750 millions de dollars auparavant. « La clôture de l’offre est prévue le 29 octobre 2021, sous réserve de la satisfaction des conditions de clôture habituelles », indique l’entreprise.

Lancé en 2009 par Jennifer Hyman et Jenny Fleiss, Rent the Runway veut « démocratiser la mode haut de gamme » en proposant un système d’abonnement permettant aux femmes de louer des articles de mode de créateurs, notamment pour des occasions spéciales (mariages, soirées, fêtes, etc). La société compte 750 marques de créateurs partenaires. Elle dispose de boutiques physiques et digitales.

Une croissance ralentie par la pandémie

La pandémie a cependant ralenti la croissance de l’entreprise en 2020, qui a vu sa valorisation chuter à 750 millions de dollars, contre 1 milliard de dollars auparavant. Rent the Runway a en effet souffert du fait que les femmes ont consommé moins d’articles de mode pendant les périodes de confinement. En 2019, sa base d’abonnés s’élevait à 147 866 (dont 133 572 actifs) contre seulement 95 245 (dont 54 797 actifs) en 2020.

Si Rent the Runway se lance dans une introduction en Bourse, c’est qu’elle mise sur le retour en force des événements, notamment les mariages et les soirées, pour rebattre les cartes et croître rapidement. L’entreprise a en effet affirmé dans son dossier à la SEC (Securities and Exchange Commission) que la croissance de sa base d’abonnés repartait à la hausse. Elle revendique un total de 126 841 abonnés au dernier semestre.

Une industrie de plus en plus forte 

L’industrie de la mode compte de plus en plus de plateformes similaires, qui préfèrent louer plutôt que de vendre, à l’instar d’Urban Outfitters ou Le Closet en France. La location de vêtements, tout comme l’achat de seconde main, s’inscrit comme une sérieuse alternative à la possession de vêtements. Un modèle qui séduit les jeunes consommateurs, à la recherche d’une mode diverse et responsable d’un point de vue environnemental, tout comme les investisseurs. Aux États-Unis, Rent the Runway compte d’autres concurrents sérieux, à l’instar de Nuuly lancé en 2019 ou Style Lend.

Pour rappel, Rent the Runway est financé par de grands noms de la Tech, à l’instar de Blue Pool Capital, le fonds gérant la fortune de Jack Ma (Alibaba), Temasek Holdings, Bain Capital Ventures ou encore Franklin Templeton Investments. L’entreprise a levé 526 millions de dollars depuis son lancement.

Bouton retour en haut de la page
Retail: Rent the Runway lève 357 millions de dollars pour son IPO
Molotov condamné à verser 7 millions d’euros au groupe M6 et à cesser de diffuser ses chaînes
Agroalimentaire: NumAlim lance une base de données pour tout connaître des aliments
[SERIE C] Lydia rejoint le cercle des licornes françaises après une levée de 103 millions de dollars
[SERIE B] GitGuardian lève 44 millions de dollars auprès d’Eurazeo
Comment construire sa stratégie de Content Marketing, avec Gregory Nicolaidis, CEO de YouLoveWords
[SEED] La startup niçoise Livmed’s lève 2 millions d’euros pour son service de livraison de médicaments