ActualitéLes levées de fonds

Rocket Internet double ses objectifs de levée de fonds pour son IPO

Il voulait lever 750 millions d’euros, il en espère désormais 1,47 milliard. Avec une fourchette comprise entre 35,50 et 42,50 euros pour son prix par action, Rocket Internet a relevé ses objectifs pour son introduction en Bourse à Francfort. Avec ces nouveaux paramètres, la valorisation de la société atteindrait les 6,2 milliards d’euros, l’une des plus importantes pour un acteur européen de l’Internet.

Fondé en 2007 par les frères Alexander, Marc et Oliver Samwer, Rocket Internet affirme représenter plus de 20 000 emplois dans une centaine de pays via son réseau d’entreprises. L’incubateur s’est spécialisé dans trois domaines : l’e-commerce, les markteplaces, et les FinTechs (retrouvez notre dossier spécial : Les « FinTech » : ces start-ups qui veulent bousculer les banques, ndlr).

757 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013

Il compte ainsi des participations dans Zalora, site de mode en Asie, Westwing, un commerçant de produits pour la maison, ou Home24, pour la vente de mobilier et sur les marchés allemand et brésilien, Foodpanda (qui a récemment racheté le Russe Delivery Club, ndlr) pour la livraison de repas à domicile ou encore PayMill, une solution de paiement en ligne, et Zencap pour les technologies financières.

En 2013, les entreprises de Rocket Internet ont réalisé 757 millions d’euros de chiffre d’affaires. La firme cible les entreprises Internet qui s’adressent à un marché évalué à 1 milliard de dollars minimum, et dont le potentiel de chiffre d’affaires est supérieur à 100 millions de dollars.

 

Crédit photo : Rocket Internet
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Rocket Internet double ses objectifs de levée de fonds pour son IPO
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link