Actualité

San Francisco légalise Airbnb et encadre l’activité

La mairie de San Francisco a légalisé hier Airbnb, à l’issue de plus de quatre heures de débats, pour les locations de courte durée (inférieures à 30 jours). Les autorités souhaitaient notamment réglementer l’activité sur plusieurs points précis, notamment pour lutter sur ce que certains ont appelé « l’hôtelisation du parc immobilier » qui désigne la tendance de nombreux propriétaires d’arrêter de louer leur logement sur une base mensuelle pour privilégier Airbnb, considéré comme plus rentable, faisant ainsi augmenter le coût de la vie dans la ville.

Selon le San Francisco Chronicle, la ville de la côte ouest compterait près de 5 000 maisons et appartements disponibles à la location, ce qui en fait l’un des principaux marchés pour la plate-forme de location de logement de gré à gré. « La loi qui a été proposée ce soir donne aux gens le droit de partager la maison dans laquelle ils vivent et rend légal le fait de la partager à San Francisco » a déclaré la société dans un communiqué.

Pour cela, plusieurs mesures ont été prises : les hôtes devront se faire connaître en s’inscrivant sur un registre, au même titre que dans les hôtels, et payer des taxes de séjour, qu’Airbnb a déjà commencé à collecter depuis septembre (d’un montant de 14% sur l’ensemble du montant payé sur la plate-forme). Enfin, la durée de location pour un logement entier (et non une chambre individuelle) est désormais limitée à 90 jours par an.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
San Francisco légalise Airbnb et encadre l’activité
Coronavirus: la méthode de traçage pour suivre les malades divise les États américains
Spécial Retail : l’urgence est au destockage
Pourquoi l’application ultra confidentielle Clubhouse passionne tant la Silicon Valley
Coronavirus: faut-il encore repousser les enchères pour la 5G?
Face à Fortnite et League of Legends, Amazon se lance dans le jeu vidéo à gros budget avec Crucible
Pourquoi Walmart se déleste de Jet.com, marketplace acquise pour 3 milliards de dollars il y a 4 ans
Copy link