AcquisitionActualitéBusinessHR TechInvestissementsMarketing & Communication

SAP s’offre l’Américain Qualtrics pour 8 milliards de dollars

Le géant allemand  SAP continue d’étendre son portefeuille d’offres à coups de rachats. Le groupe spécialisé dans les logiciels et les services pour les entreprises vient ainsi de mettre la main sur l’Américain Qualtrics, qui devait normalement faire son entrée en Bourse à la fin de a semaine, pour 8 milliards de dollars.

Qualtrics est l’un des leaders dans le domaine de « l’experience management » ou gestion des expériences. Concrètement, sa plateforme permet aux entreprises de collecter, gérer et exploiter les données concernant l’expérience du consommateur, mais aussi celle de la marque, du produit et des employés. L’idée est que l’« expérience » est une valeur économique à part entière qui peut constituer un avantage concurrentiel.

Combiner données opérationnelles et données d’expérience

L’entreprise américaine revendique plus de 9 000 entreprises utilisatrices dans le monde, dont 75% des Fortune 100 et 99 des plus grandes écoles de commerce américaines. Lors de son dernier tour de table de 180 millions de dollars en 2016, Qualtrics avait été valorisé à 2,5 milliards de dollars.

«Nous recherchons en permanence des opportunités de transformation – l’annonce d’aujourd’hui entre exactement dans ce cas de figure. Ensemble, SAP et Qualtrics représentent un nouveau paradigme, similaire aux évolutions du marché dans les systèmes d’exploitation personnels, les appareils intelligents ou encore les réseaux sociaux. En combinant nos données opérationnelles avec les données d’expérience de Qualtrics, nous allons accélérer le traitement de l’XM [Experience Management, nldr] avec une solution de bout en bout à l’échelle mondiale », s’est enthousiasmé Bill McDermott, le CEO de SAP. Sur ce marché, Qualtrics doit notamment faire face à un autre américain, SurveyMonkey, entré en Bourse en septembre.

Qualtrics prévoit d’enregistrer un chiffre d’affaires supérieur à 400 millions de dollars en 2018 avec un taux de croissance supérieur à 40%, sans prendre en compte les éventuelles synergies liées à l’intégration au sein de SAP. L’entreprise va rejoindre la division cloud de SAP et sera toujours dirigée par son actuel CEO et co-fondateur, Ryan Smith.

Tags
Plus d'infos

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer