BusinessFinTechFrenchWeb BusinessFrenchWeb TVHR TechInvestissementsLes levées de fonds

[Seed] Web3 : Request Finance lève 5,5 millions de dollars auprès de Balderton, XAnge et Animoca Brands

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

À l’heure du Web3, des startups innovent pour permettre aux entreprises de profiter de cette nouvelle phase d’Internet. C’est le cas de Request Finance, qui vient de lever 5,5 millions de dollars auprès de Balderton, XAnge et Animoca Brands, et qui a pour ambition de généraliser les paiements en cryptomonnaies pour les entreprises. Cette startup lancée en décembre 2019 par deux Français, Christophe Lassuyt et Yoann Marion, veut réinventer la facturation et le paiement de factures des entreprises en leur permettant d’effectuer ces transactions en cryptomonnaies.

« Le service principal est celui du paiement de facture et de la facturation », explique Christophe Lassuyt, CEO de Request Finance. « Un freelance ou une entreprise peut envoyer une facture qui lui permettra de se faire payer en cryptomonnaies. Nous permettons également aux entreprises de payer des factures, ce qui leur permet d’économiser des frais bancaires et du temps. On peut également verser des salaires à des personnes dans plusieurs pays en seulement quelques secondes. » 

Concrètement, l’entreprise déploie une suite d’outils financiers qui permet aux professionnels de gérer leurs paiements (facturation, notes de frais, salaires et paiements) depuis un tableau de bord. La plateforme permet également des intégrations avec des logiciels de comptabilité comme Quickbooks et Xero.

« Notre service s’adresse principalement aux entreprises du Web3 »

Si Request Finance peut s’adresser à n’importe quelle société, elle séduit majoritairement des entreprises du Web3, qui travaillent quasiment ou entièrement à distance, tout comme les DAO (Decentralized Autonomous Organization). « Notre service s’adresse principalement aux entreprises du Web3, car ce sont elles qui ont le plus de difficultés sur le sujet » confirme Christophe Lassuyt. « Mais nous nous sommes rendu compte que les entreprises du Web2 avaient besoin de notre outil, surtout lorsqu’elles menaient une transition vers le Web3. »

Un point reste néanmoins sensible; celui des salaires. En effet, beaucoup de pays, dont la France, n’autorisent pas les entreprises à payer leurs salariés en cryptomonnaies pour les protéger des fluctuations du marché. Le CEO de Request Finance assure cependant qu’il est sans danger d’être rémunéré de cette manière lorsqu’il s’agit de monnaies stables. 

« Payer des factures en monnaies digitales est rarement un problème. En ce qui concerne les salaires par contre, certains pays interdisent le paiement des salaires en cryptomonnaies. Chez nous, les entreprises qui paient leurs salariés en cryptomonnaies utilisent des monnaies stables. »

Retrouvez l’interview complète de Christophe Lassuyt, co-fondateur de Request Finance :

Bouton retour en haut de la page
[Seed] Web3 : Request Finance lève 5,5 millions de dollars auprès de Balderton, XAnge et Animoca Brands
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media