ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerceStartup

Selency, la marketplace qui digitalise la brocante, lève 15 millions d’euros auprès de Naspers

Le montant

La start-up parisienne Selency, qui développe une marketplace de mobilier et décoration de seconde main, a bouclé un tour de table de 15 millions d’euros. L’opération a été réalisée auprès d’OLX Group, un fonds spécialisé dans l’e-commerce et appartenant au géant sud-africain Naspers, qui soutient notamment le mastodonte chinois Tencent. Cette levée de fonds intervient deux ans après un tour de table de 3 millions d’euros, lors duquel la société, initialement baptisée «BrocanteLab», avait changé d’identité pour devenir Selency.

Le marché

Fondée en 2014 par Charlotte Cadé et Maxime Brousse, Selency (ex-BrocanteLab) a conçu une plateforme qui permet de brocanter en ligne auprès de marchands professionnels. Concrètement, la marketplace connecte des vendeurs professionnels (antiquaires, brocanteurs…) avec des utilisateurs à la recherche de meubles et d’objets de décoration d’occasion. «On propose une nouvelle ère de l’achat déco online : fast decoration mais 100% green», assure Charlotte Cadé, co-fondatrice de Selency. 

La jeune pousse parisienne vise une génération de jeunes acheteurs qui ont envie de chiner directement depuis leur canapé pour faire le plein d’inspirations et d’idées pour aménager leur intérieur. Pour les séduire, Selency a notamment lancé une newsletter et se montre très active sur les réseaux sociaux, avec des publications intégrant des photos soignées d’intérieurs accompagnées de légendes au ton familier. La baseline de la page Facebook annonce la couleur : «Vendez. Chinez. Revendez. Et rechinez. Une boucle déco n’est jamais vraiment bouclée.» Avec son activité générée par la newsletter et sur les réseaux sociaux, la société touche ainsi une audience de près de 500 000 personnes. Un succès que Selency doit à Christelle Foucherau, la directrice des contenus venue tout droit de My Little Paris.

A ce jour, Selency travaille avec plus de 2 500 vendeurs professionnels partenaires et revendique un catalogue de plus de 100 000 pièces uniques, enrichi chaque jour de plus de 500 nouveautés. La fourchette de prix est assez large puisqu’elle s’étend de 10 à 20 000 euros. Initialement réservée aux professionnels, la plateforme s’est ouverte il y a trois mois aux particuliers, qui ont désormais l’opportunité de vendre directement un meuble ou un objet déco dont ils veulent se séparer. Pour se rémunérer, la société prélève sur chaque transaction une commission de 15% avec les professionnels et de 25% avec les particuliers.

Sur le marché de la brocante en ligne, BrocanteLab doit affronter la concurrence des sites de petites annonces. L’acteur le plus imposant du secteur, eBay, revendique 177 millions d’utilisateurs actifs à travers le monde. En France, Leboncoin, qui vient de racheter Videdressing, spécialiste de la revente de vêtements, et les Nantais de Gens de Confiance proposent également un service similaire. Facebook s’est également lancé sur ce marché avec le déploiement de «Marketplace», un service permettant d’aider les utilisateurs à acheter et vendre des objets via la publication de petites annonces.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Selency de poursuivre son développement en Europe. La société vient d’ailleurs de lancer son service au Royaume-Uni. «Nous percevons un potentiel de croissance fort dans le secteur de la maison et de la décoration d’occasion, comme l’indique également la taille du marché adressable, estimée à 2,5 milliards d’euros uniquement en France», explique Daan Sanders, CEO d’OLX Ventures.

Selency : les données clés

Fondateurs : Charlotte Cadé et Maxime Brousse
Création : 2014
Siège social : Paris
Activité : marketplace de meubles et d’objets de décoration d’occasion
Financement : 15 millions d’euros en novembre 2018

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer