ActualitéBusinessFrenchWeb BusinessFrenchWeb TVTelecom

Spin-off d’Orange, Libon dévoile ses ambitions

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Libon est une application développée par des Français et qui permet d’appeler des fixes et des mobiles à des tarifs préférentiels. L’entreprise qui revendique 100 000 clients payants vise en particulier ceux qui ont besoin d’appeler à l’étranger, à l’instar des migrants. « Nos clients ce sont des migrants dans le monde entier qui quittent les Philippines, l’Amérique du Sud, l’Inde, le Bangladesh ou encore l’Afrique et qui vont dans d’autres pays pour chercher du travail. Ce sont des personnes qui doivent rester en lien avec leur famille et qui pour cela cherchent le meilleur plan pour pouvoir appeler dans leur pays», décrit Julien Hodara, co-fondateur.

L’application est gratuite au moment du téléchargement puis les utilisateurs doivent payer en ligne afin d’acheter des packs de minutes pour la destination choisie. Les utilisateurs de l’application se situent pour 50% en France, environ 10% proviennent d’Europe, 25% du Canada et des États-Unis et 15% du Moyen-Orient.

Bientôt disponible dans des points de vente

Face à une application comme WhatsApp, très populaire aussi auprès de ces populations qui ont des proches à contacter en dehors de leur lieu d’habitation, pour Julien Hodara, l’avantage de Libon est que l’on peut appeler «de vrais numéros de fixe ou de mobile». «Nos clients ont un smartphone et l’Internet mobile. En revanche, ils appellent des gens n’y ont pas forcément accès. Par exemple en Asie du Sud-Est, 51% des gens qui ont accès au téléphone mobile n’ont pas accès à l’Internet mobile. Cela veut dire qu’il nous reste encore beaucoup de clients potentiels à aller chercher partout dans le monde». Autres acteurs sur ce marché, les opérateurs dits «ethniques» comme Lebara. «Nous, nous avons un positionnement où il n’y a pas besoin de carte SIM », avance le co-fondateur de Libon comme avantage concurrentiel.

D’ailleurs, pour aller plus loin et s’adresser aussi aux personnes qui n’ont pas accès à une carte bancaire, l’entreprise annonce avoir signé un partenariat avec un distributeur en France afin d’être présent dans 10 000 points de vente à partir de début janvier. Les utilisateurs pourront par exemple se rendre chez leur buraliste ou épicier pour acheter un ticket avec un code à entrer dans l’application pour utiliser leur crédit. Libon a aussi récemment levé 1,8 million d’euros.

Une séparation qui a eu lieu en douceur

L’entreprise, qui pour l’instant ne révèle pas son chiffre d’affaires, met donc en place ses pions pour assurer son expansion. D’autant que son histoire est un peu particulière. L’application à l’origine développée par Orange Vallée, une filiale du groupe Orange, est devenue indépendante en août dernier. Une séparation qui s’est réalisée en bonne entente selon Julien Hodara: pour Libon qui avait notamment besoin « d’agilité » et Orange qui n’était pas forcément intéressé par le développement d’une offre « ethnique », une direction que Libon a pris au fur et à mesure de son développement.

Retrouvez l’interview complète de Julien Hodara, co-fondateur de Libon:

Bouton retour en haut de la page
Spin-off d’Orange, Libon dévoile ses ambitions
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media