Data RoomMarketing & CommunicationRetail & eCommerceStartup

[Semaine spéciale Londres] Nuji, la wish list sociale qui dope les ventes

Après une longue période d’accès sur invitation, Nuji est ouvert à tous depuis quelques mois. Plateforme sociale, Nuji permet à chacun de « bookmarker » et recommander des objets qu’il apprécie. Si vos choix sont appréciés des autres membres, Nuji vous récompense par des réductions auprès de sites marchands partenaires. Il est possible de suivre  des personnes et/ou des stores.

En résumé, chaque mise en avant d’un nouvel objet ou chaque reprise par un autre membre font gagner des points. Les réductions sont directement liées au niveau d’interaction et donc au nombre de points obtenus.

Basé à Londres dans la Netil House, communauté de 94 créateurs à l’Est de la ville, Nuji a été fondé par Dean Fankhauser, Anton Meryl Nithianandan et le français Vincent Thome. La start-up a lancé très récemment une plateforme en libre service dédiée aux marchands. Son business model tient exclusivement à l’affiliation. Le succès de Nuji en quelques chiffres :

  • 30 000 boutiques référencées et 1 M d’articles partagés
  • Chaque clic est en moyenne à l’origine  de 2 € de revenus pour les détaillants

Rencontre dans la Netil House avec Vincent Thome, cofondateur de Nuji.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Semaine spéciale Londres] Nuji, la wish list sociale qui dope les ventes
E-commerce: StockX lève 255 millions de dollars pour une valorisation à 3,8 milliards de dollars
[Livre Blanc] Être manager en 2021
[FW Market] Comment Shopify est-il devenu l’anti-Amazon ?
Commerce unifié : pourquoi la startup toulousaine OneStock fait entrer le fonds Silverfleet à son capital
MyFeelBack, nouvelle acquisition de Skeepers
Entreprise plateforme Sopra Steria Next
[Livre Blanc] Entreprise plateforme : retour à la stratégie