ActualitéBusinessTech

Semi-conducteurs: face à la pénurie, le gouvernement japonais s’allie au géant taïwanais TSMC

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le gouvernement japonais a officialisé un massif projet de recherche et de fabrication dans le domaine des semi-conducteurs en collaboration avec le leader mondial de ce secteur stratégique, alors qu’une pénurie mondiale de ces composants perturbe actuellement la production industrielle, notamment automobile. Le coût de ce projet, qui doit associer le géant Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) à une vingtaine d’entreprises nippones, est chiffré à 37 milliards de yens (276,2 millions d’euros), dont le gouvernement japonais prendra en charge un peu plus de la moitié, selon un communiqué du ministère nippon de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti).

Un début des recherches programmé dès 2022

Les recherches doivent concerner notamment la technologie dite d’assemblage en 3D des puces, permettant d’en augmenter la densité sans accroître la taille des composants. En installant sur son sol un tel centre de recherches, le Japon cherche à améliorer sa compétitivité dans un domaine devenu incontournable alors que plusieurs secteurs, comme l’automobile, font face à une pénurie de puces électroniques, encore exacerbée par des intempéries hivernales en Amérique du Nord et l’incendie d’une usine au Japon en mars. Ces composants sont aussi utilisés dans la fabrication des écrans d’ordinateurs, des téléviseurs, des smartphones, des tablettes ou des consoles de jeux vidéo, dont la demande a explosé depuis un an alors que les modes de vies casaniers liés à la pandémie se généralisaient.

Les recherches auront lieu à l’Institut national des sciences et technologies industrielles avancées de Tsukuba, près de Tokyo, où la construction d’installations dédiées aux essais doit débuter cet été pour un début des recherches programmé dès 2022. Une vingtaine d’acteurs japonais, comme l’entreprise d’électronique Ibiden ou les groupes chimiques Asahi Kasei ou Shin-Etsu Chemical doivent être associés au projet, selon le Meti.

Bouton retour en haut de la page
Semi-conducteurs: face à la pénurie, le gouvernement japonais s’allie au géant taïwanais TSMC
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media