ActualitéEuropeRetail & eCommerce

Showroomprivé s’empare de Saldi Privati pour contrer Vente-privee en Italie

  • Pour racheter l'e-commerçant italien Saldi Privati, Showroomprivé déboursera d’abord 28 millions d’euros, auxquels viendront s’ajouter jusqu’à 10 millions d’euros supplémentaires en 2019.
     
  • Le site français revendique 26 millions de membres à travers l'Europe.
     
  • Showroomprivé prévoit de porter à 20% la part de ses ventes à l’international en 2016.

 

Showroomprivé, acteur européen de la vente événementielle en ligne spécialisé dans la mode, vient de conclure le rachat de la société italienne Saldi Privati, filiale du groupe milanais Banzai. Le site français, qui revendique 26 millions de membres en Europe, déboursera d’abord 28 millions d’euros, auxquels viendront s’ajouter jusqu’à 10 millions d’euros supplémentaires en 2019. La finalisation de l’opération est prévue d’ici fin novembre.

Avec cette acquisition, Showroomprivé met la main sur le deuxième acteur de la vente événementielle en Italie, derrière l’Espagnol Privalia, tombé dans le giron de Vente-privee en avril dernier. En 2015, Saldi Privati a enregistré un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros. 

20% des ventes à l'international en 2016

Dans le cadre de cette acquisition, Showroomprivé a fait savoir que l’équipe en place de la société italienne, y compris Bruno Decker, fondateur et PDG de Saldi Privati, serait conservée. De plus, l’entreprise française a conclu un partenariat avec le groupe Banzai afin de disposer d’une plateforme logistique en Italie. Cet accord permettra à Showroomprivé de bénéficier de 400 points retraits de Banzai dans 200 villes sur le territoire italien dans l’optique de proposer une livraison en 48 heures.

Le rachat de Saldi Privati s’inscrit dans la stratégie d’internationalisation de l’e-commerçant français. Dès cette année, Showroomprivé prévoit de porter à 20% la part de ses ventes à l’international. «Cette transaction marque une étape importante dans la dynamique d’expansion internationale de Showroomprivé. Elle va renforcer notre présence en Italie, marché important pour la mode et à fort développement pour l’e-commerce», expliquent Thierry Petit et David Dayan, co-fondateurs de Showroomprivé.

En 2015, l’entreprise française a généré un chiffre d’affaires de 442,8 millions d’euros, dont 48% réalisés sur mobile. Cette dernière donnée est capitale dans la mesure où plus de 50% des ventes de Saldi Privati sont générées sur mobile.

Revoir l'interview de Thierry Petit, PDG de Showroomprivé, réalisée par Frenchweb en mai 2016 :

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Showroomprivé s’empare de Saldi Privati pour contrer Vente-privee en Italie
Ce qu’il faut savoir sur Instabase, nouvelle licorne américaine
RH: la startup Elevo lève 1 million d’euros pour sa plateforme de suivi des collaborateurs
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Weeby, SynLab, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
La Libra n’est « pas la bienvenue en Europe »
Orange vend sa filiale en difficulté au Niger
Copy link