ActualitéTech

Smart City : Toyota et NTT s’allient pour créer des villes intelligentes

AFP

Le numéro un automobile japonais Toyota et son compatriote dans les télécoms NTT ont annoncé mardi un accord pour fonder une alliance à la fois commerciale et capitalistique visant à développer conjointement des solutions technologiques autour de la ville intelligente. Pour sceller cette alliance « de long terme », chacun des deux groupes prévoit d’investir environ 200 milliards de yens (près de 1,7 milliard d’euros) dans le capital de l’autre, selon un communiqué.

Centraliser les données

Toyota détiendra ainsi environ 2% du capital de NTT, tandis que ce dernier possédera 0,9% du capital du constructeur. Les deux groupes entendent laisser la porte ouverte à d’autres partenaires: « Nous devons être ouverts d’esprit », a souligné mardi le PDG de NTT, Jun Sawada, lors d’une conférence de presse commune avec le grand patron de Toyota, Akio Toyoda. Concrètement, les deux groupes vont partager leur savoir-faire dans le
domaine des technologies pour villes intelligentes en créant une plateforme commune censée centraliser l’ensemble des données nécessaires au bon fonctionnement d’une ville connectée, et à laquelle pourront se greffer d’autres acteurs dans des domaines différents (énergie, industrie, santé, administration, éducation…).

Le Japon, toujours dans la course

Cette alliance se veut également un message, selon M. Toyoda, pour signifier que « le Japon est toujours un compétiteur important dans ce monde », face aux grands groupes technologiques chinois et américains en particulier. Les deux groupes explorent le domaine porteur des villes connectées depuis plusieurs années. NTT travaille ainsi déjà avec plusieurs villes japonaises, notamment à Fukuoka (sud-ouest), Sapporo (nord) ou Yokohama (sud-ouest de Tokyo), tandis que Toyota a annoncé en janvier au salon CES de Las Vegas son intention de bâtir une ville prototype au pied du Mont Fuji, pour tester en vie réelle de nombreux services connectés.

Ce « laboratoire vivant », qui sera construit sur le site d’une ancienne usine du constructeur automobile, est censé accueillir ses premiers habitants courant 2021. Les projets de villes connectées se multiplient dans le monde, notamment en Amérique du Nord et en Chine, avec les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) d’un côté et le gouvernement chinois de l’autre, de concert avec les géants locaux Huawei, Tencent ou Alibaba. Ces projets profitent de l’accélération des déploiements de la nouvelle technologie mobile 5G, qui doit permettre un débit bien supérieur à la 4G avec un temps de latence (le temps de réponse) réduit au minimum.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Smart City : Toyota et NTT s’allient pour créer des villes intelligentes
Intel s’allie à la startup française SiPearl pour développer le supercalculateur européen
CarTech : face à Vroomly, Idgarages lève 8 millions d’euros
Retail: Rent the Runway lève 357 millions de dollars pour son IPO
Réalité augmentée: après le succès de « Pokémon Go », Nintendo veut réitérer l’exploit
Marketing : pourquoi D-AIM fusionne avec Splio
Buy now, pay later: Stripe et Klarna s’associent pour dominer le marché du paiement fractionné