Actualité

[Social Media] Comment la Police Nationale compte dépoussiérer son image

La Police Nationale donne un coup de fouet à son image en lançant un ambitieux plan de communication sur les réseaux sociaux.

 

Celle-ci, jusqu’à présent totalement absente des réseaux sociaux, a pour premier objectif de toucher le plus grand nombre de Français – notamment les jeunes – pour « redorer » son image auprès de ceux-ci, mais également de mieux faire connaître la diversité de ses métiers, ses missions et ses personnels.

La Police déclare également vouloir sonder l’opinion sur les réseaux sociaux en prenant en compte chaque commentaire, et en n’effaçant que les insultes et les propos diffamatoires.

Louis de Raguenel, chef de projet à la communication, explique au magazine Challenges : « Nous devons nous afficher en transparence et avec authenticité, et saisir les Français là où ils se trouvent. Ils passent plusieurs heures par jour sur Internet, on ne peut plus ne pas y être ».

La Police Nationale a initié plusieurs refontes:

  • Un site Internet entièrement retravaillé.
  • Une page Facebook et un compte Twitter, qui lui permettent d’être en contact direct avec les internautes, mais également de partager des communiqués officiels, des vidéos, des interviews, et tout ce qui peut permettre de mieux faire connaître le travail quotidien de la Police. La première, créée il y a près d’un mois et lancée officiellement ce matin, compte déjà 22 700 fans, et le 2e, créé le 1er décembre, dénombre 1 080 abonnés.

twitter police nationale

  • Une web-tv Dailymotion, qui regroupe reportages, vidéos, et un nouveau format de série vidéo nommé « Raconte-moi la Police », qui pénètre au coeur d’un CIC et fait connaître son fonctionnement.
  • Un compte Flickr, qui rassemble les photos des CRS, du GIPN, de la Police Nationale, du RAID, et autres.

Les utilisateurs peuvent également déposer une pré-plainte sur Facebook lorsqu’ils sont victimes d’atteinte aux biens. Ils doivent ainsi remplir un questionnaire qui leur permet par la suite de prendre rendez-vous dans un commissariat et ainsi de mieux gérer leur temps et d’être accueillis dans de meilleures conditions au commissariat, qui aura déjà recueilli un certain nombre d’informations. Cependant, il faut toujours se déplacer au commissariat pour que la plainte soit définitivement enregistrée.

pré plainte en ligne

L’application Pharos, disponible sur la page Facebook de la Police Nationale, permet à l’internaute de signaler tout contenu illicite, comme par exemple la pédo-pornographie, ou une escroquerie. La police traite ensuite le sujet et identifie l’auteur du contenu.

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This