ActualitéData Room

[Social shopping] Tribalista: « Un bon plan ce n’est pas forcément une réduction »

Tribalista, site de social shopping, a été lancé en novembre 2010 dans une première version classique de site d’achat groupé concurrent de Groupon et autres spécialistes de deals du jour. En mai dernier, le site avait ajouté à sa V2 une dimension « pull » autour d’une stratégie communautaire axée sur les avis consommateurs, et sur une offre de loisirs. Tribalista propose notamment une visite au Parc Disneyland Paris et des places pour la comédie musicale Mama Mia.

Tribalista revendique une communauté de 400 000 passionnés sur toute la France, et 10 000 « bonnes adresses » et bons plans. Sur un marché fortement concurrentiel, le site joue au maximum la carte sociale en investissant sur sa communauté (ajout de bons plans, création de tribus…).

Sur l’aspect BtoB, l’enseigne est « au centre des tribus », auxquelles il va adresser des offres. Tribalista avait revendiqué 500 000 euros la première année, générés par les commissions sur les ventes.

Tribalista co-organise Web2Shop, un événement intitulé « comment tirer profit du web et du mobile pour faire favoriser l’achat des clients en magasin ? « , et abordera le commerce de demain et ses nouveaux leviers.

Entretien avec Jérôme Chasques, fondateur de Tribalista

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

5 thoughts on “[Social shopping] Tribalista: « Un bon plan ce n’est pas forcément une réduction »”

  1. C’est surtout grâce à CanalCE que Tribalista doit ses membres et tous ses bons plans shopping… D’ailleurs ce sont souvent des bons plans destinés aux comités d’entreprises qui sont souvent mis en ligne…
    De moins en moins séduisant je trouve

    1. Merci Estelle pour votre commentaire qui appelle 2 remarques :

      1) Nos bons plans viennent de sources multiples : certains sont postés par les membres, d’autres par des boutiques. Concernant les ventes flash, qui constitue un segment du site, 35% proviennent de partenaires historiques de Kalidea/Canalce que nous rencontrons individuellement pour paramétrer des offres qui font sens. Ainsi l’offre Tribu Disneyland Paris a été une première sur le canal grand public. Il n’y en tous les cas aucune systématisation mais un travail de fond avec chacun de nos interlocuteurs. Surtout, 65% sont le fruit de démarches totalement indépendantes du monde du CE. Par exemple cette semaine, notre offre exclusive sur les produits frais de Rungis ou il y a quelques jours celle sur une peinture avec l’ADN de son couple, sont autant d’offres qui ont été dénichées par nos équipes, en propre pour Tribalista.

      2) Aucun de nos membres n’a été recruté via Canalce. Nous n’avons aucune mutualisation de bases. D’ailleurs, cela n’aurait pas de sens puisque notre vocation est de rassembler des shoppeurs / passionnés, et non de doublonner ce qui est déjà très bien fait par ailleurs par Kalidea CE.

      Bref, nous sommes heureux de bosser jour après jour à trouver de meilleurs bons plans pour notre communauté, à leur permettre eux-mêmes d’en diffuser, et sommes récompensés par une croissance organique de nos membres.

  2. Visite du site, trois clics plus loin sur une offre « vente flash » (un appareil photo numérique Sony) référencé chez eBay (logo à l’appui) et je me retrouve sur un site de Deal (123deal.fr) qui ne référence pas ce produit…

    1. Bonjour Guillaume,
      Vous faites référence à notre section « ventes flash ». Comme indiqué sur la page, il y a 2 parties : « nos ventes flash » que nous commercialisons en direct ; puis plus bas « les offres partenaires » sélectionnées par 123deal. Dans le second cas, il s’agit d’un modèle d’affiliation où nous renvoyons du trafic vers lesdits partenaires. Malheureusement, le deal sur l’appareil Sony est terminé à l’heure où l’on parle. Nous rafraîchissons les données des partenaires toutes les 2h.
      A +

      1. Je comprends bien, mais allez dire ça à Mme Michue qui ne donnera sans doute pas de deuxième chance à votre service ?

        Je n’ai personnellement vu que le visuel d’un produit qui pourrait m’intéresser, sans faire de distinction hiérarchique dans les offres ou me soucier du rafraîchissement des produits poussés via l’affiliation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This