ActualitéBusinessTech

SoftBank débourse 28,5 milliards d’euros pour accélérer dans l’IoT avec ARM Holdings

  • SoftBank se positionne dans le secteur de l'IoT avec l'acquisition du fabricant britannique de puces électroniques ARM Holdings pour 28,5 milliards d'euros.
     
  • C'est la plus grosse opération financière de l'histoire au sein de la Tech britannique.
     
  • Le groupe japonais souhaite doubler les effectifs d'ARM Holdings au Royaume-Uni.
     
  • Cette acquisition intervient après un printemps marqué par plusieurs cessions d'actifs de SoftBank, notamment avec Alibaba et Supercell.

 

Le groupe japonais SoftBank, spécialisé dans les services Internet, vient de finaliser l'acquisition du géant britannique des puces électroniques ARM Holdings pour un montant record de 24 milliards de livres, soit 28,5 milliards d'euros. Selon TechCrunch, il s'agit de la plus grosse opération financière de l'histoire au sein de la Tech britannique. La concrétisation de ce rachat n'était plus qu'une question de temps depuis l'approbation des actionnaires d'ARM réunis en assemblée générale la semaine passée et le feu vert de la justice délivré le vendredi 3 septembre.

L'acquisition du Britannique ARM Holdings va permettre à SoftBank d'amorcer son virage dans l'Internet des objets. Jusqu'à maintenant, le développement de SoftBank reposait sur les services Internet fixes et mobiles. Cependant, l'arrivée des objets connectés a bouleversé l'équilibre de l'écosystème, ce qui a poussé SoftBank à s'engager dans la voie de l'IoT. En mettant la main sur ARM Holdings, la firme de Masayoshi Son mise sur une forte demande de puces électroniques destinées à être intégrées dans un large éventail d'objets connectés. Le groupe britannique fournit notamment des composants à Apple dans le cadre de la fabrication des iPhone. SoftBank a d'ores et déjà émis le souhait de doubler les effectifs de la société britannique au Royaume-Uni.

16,5 milliards de dollars engrangés en juin

Depuis plusieurs mois, SoftBank préparait le terrain pour réaliser une acquistion d'envergure en multipliant les cessions d'actifs. Dès le mois de juin, le groupe japonais avait fait part de son intention de vendre pour 7,9 milliards de dollars d'actions qu'il détient dans Alibaba. A la même période, SoftBank a cédé Supercell, l’éditeur de Clash of Clans, pour 8,6 milliards de dollars à Tencent, permettant au groupe japonais de rééquilibrer ses comptes.

Malgré le rachat d'ARM Holdings, SoftBank devra affronter plusieurs concurrents de premier ordre, à l'image de STMicroelectronics qui est également spécialisé dans la production de semi-conducteurs. Toutefois, le groupe franco-italien est actuellement dans une impasse avec l'annonce de la suppression de 1 400 emplois à travers le monde en début d'année et une gouvernance de l'entreprise qui ne fait pas l'unanimité auprès des salariés.

Lire aussi : Les plans industriels des 30 glorieuses

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This