BusinessData RoomStartup

[Solution Saas] LicenceToBill, la gestion des abonnements en plug and play

LicenceToBill est une application qui gère les abonnements payants de plateformes Saas. Lancée en avril 2011 par PowerOn, une agence de webmarketing, LicenceToBill propose à ses clients d’intégrer et de gérer très simplement les pages de tarifs, les formulaires de paiements sécurisés, les notifications et les factures. Bref, tout ce qui va générer les revenus des applications « Time to market ».

Mais la gestion de tous ces services et data impliquent une lourde prise en charge, et le choix de LicenceToBill s’est tourné vers le cloud. Olivier Moreau, CTO de LicenceToBill, est développeur depuis une  douzaine d’années.

Il utilisait régulièrement les outils de Microsoft. Pour lancer son service Saas, il s’est donc naturellement tourné vers la solution Windows Azure :  » On avait besoin nous-même d’une solution Saas la plus souple possible », indique-t-il. Pour lui, le plus intéressant dans la plateforme Azure, c’est le gain de temps. « Ça a changé ma vie. On économise énormément de temps. Quand je demande à la plateforme de déployer telle ou telle fonction, ça se fait tout seul. »

Plus généralement, pour une PME qui ne dispose pas d’administrateur système en titre, une solution cloud est évidemment précieuse.

Pour LicenceToBill, l’enjeu est aujourd’hui de continuer à faire tourner les plateformes déjà actives, et d’accroître les autre projets. Comme celui du Socialomate, un outil assistant de social media, lancé en avril 2011, qui gère actuellement plus de 2000 comptes Twitter…et des dizaines de milliers de followers…

[Publireportage]
Bouton retour en haut de la page
[Solution Saas] LicenceToBill, la gestion des abonnements en plug and play
[SEED] Osol lève 3 millions d’euros auprès de Christophe Courtin (FLEX-O) et Romain Afflelou (Cosmo)
Le leader mondial de la réservation en ligne beauté Booksy s’offre la startup française Kiute
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?
Cybersurveillance: l’entreprise française Nexa Technologies mise en examen pour « complicité de torture » en Egypte