ActualitéStartup

Startup Weekend Strasbourg les 18, 19 et 20 novembre prochains !

54 heures chrono pour monter sa start-up ! Tel est le challenge que propose de relever le tout premier Startup Weekend Strasbourg qui se tiendra à l’EM Strasbourg les 18, 19 et 20 novembre prochains.

Au programme, trois jours d’immersion, d’innovation, de travail d’équipe et de motivation, durant lesquels des entrepreneurs aux profils divers et variés se rencontreront pour tenter de concrétiser leurs projets de start-up.

Ce week-end d’entrepreneuriat débutera par une session de « pitch » d’une minute attribuée à chaque porteur de projet. Les équipes se constitueront ensuite par affinité autour des meilleures idées retenues. Elles disposeront dès lors du restant du week-end pour développer leur start-up aussi bien sur le plan technique que commercial.

Pour épauler les équipes dans ce marathon, des « mentors » apporteront leur expertise en matière de management, de marketing, de communication et de droit. Des « speakers » interviendront quant à eux pour dynamiser et motiver les troupes.

A la suite de ces 54 heures de développement, chaque équipe soumettra son business model en 6 minutes à un jury. Composé de professionnels du secteur (Eric Senet, Roxanne Varza, Frédéric Piquet et Jean-Luc Dimarcq), celui-ci sélectionnera les 3 projets les plus prometteurs qui bénéficieront de différents prix, dont l’objectif est de faciliter leur développement.

Informations complètes et inscriptions sur le site officiel.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Startup Weekend Strasbourg les 18, 19 et 20 novembre prochains !
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués