Actualité

Super Marmite gagne le prix de l’originalité du concours de startups LeWeb10

Super Marmite s’appuie sur  un concept très simple : il y a dans les villes ceux qui cuisinent et ceux qui n’ont pas le temps (ou ne savent pas). Le réseau de proximité géolocalise les échanges possibles de bons procédés ou comment acheter à un bon petit plat à quelqu’un près de chez soi.

Retrouvez  notre entretien récent avec Olivier Desmoulin, co-fondateur et CEO de Super Marmite

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Quid de l’encaissement de la TVA a 5,5% et de l’hygiene alimentaire (transport de plats).
    Il semble que les vendeurs encaissent de l’argent suite a une prestation de vente, il y a donc un problème sur la TVA, idem au niveau du transport, quid de la DLC, de la responsabilité du vendeur en cas d’intox alimentaire?

  2. Totalement excessif !

    Après avoir lu et entendu beaucoup de choses sur ce site je suis allée le tester, durant plus d’un mois : mon bilan est simple, ça ne fonctionne pas.
    Je ne sais pas qui vend sur ce site, mais à mon avis pas grand monde, et beaucoup d’évaluations semblent bidon : en effet que penser d’un membre qui a plus de 80 évaluations sur 200 émanant de la même personne !
    Je pense que le buzz récent fait autour du site notamment sur France 3 et Canal est là justement pour augmenter le trafic sur un site qui semble peu fréquenté … quant aux soit disant « success story » c’est le genre de pratique courantes qu’emploient certains sites pour justifier de leur soit disant succès.
    Bref : décevant.

Bouton retour en haut de la page
Super Marmite gagne le prix de l’originalité du concours de startups LeWeb10
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance