ActualitéBusinessComFW BusinessMediaStartupTV

Swello, le Français qui veut concurrencer Hootsuite

Quand la 3G n’existait pas, qu’il n’était pas encore question de 4G, tweeter ailleurs que devant son ordinateur s’avérait être compliqué. C’est pour cela que, du haut de ses 15 ans, Jonathan Noble a développé un logiciel permettant de programmer du contenu sur Twitter. Il créé ainsi en 2010 les premières bases de ClockTweets, devenu en 2017, Swello.

Le projet étudiant est, depuis deux ans, devenu une réelle société. «Avant c’était un outil qui permettait de programmer uniquement des tweets, aujourd’hui c’est vraiment un outil complet en 3 temps, avec une partie veille, une partie programmation et une partie analyse», détaille Jonathan Noble, fondateur de Swello. Après une première levée de fonds de 465 000 euros en juin dernier, la plateforme jusqu’ici gratuite a été repensée. Au delà d’un utilisateur et d’un compte unique, les clients, à 97% B2B, paient un abonnement qui varie entre 9 euros et 239 euros par mois suivant les fonctionnalités demandées. Désormais, Swello s’est agrandie à d’autres réseaux sociaux comme Facebook et LinkedIn. Instagram arrivera l’an prochain.

L’internationalisation d’ici 2019

La jeune pousse revendique actuellement une centaine de clients, principalement en France. Malgré des concurrents comme Hootsuite ou encore Buffer, Swello arrive à tirer son épingle du jeu grâce notamment à sa réactivité. «Quand Twitter est passé à 280 caractères, on a mis 2 heures», se félicite Jonathan Noble. L’autre point positif, reste la langue. La plateforme est en français quand les concurrents misent sur l’anglais. «Les clients français adorent que la plateforme soit dans leur langue».

Malgré cette particularité, Swello a été traduite en anglais et ne cache pas son envie de dépasser les frontières. Dans un premier temps, la start-up compte se déployer en Europe pour ensuite aller conquérir les Etats-Unis. L’internationalisation est prévue pour 2019. Avant ce grand chantier, Swello ambitionne de renforcer ses équipes et de créer de nouvelles fonctionnalités comme un calendrier éditorial ou un réducteur de lien accessible depuis l’outil.

Les données clés:

  • Fondateur : Jonathan Noble
  • Date de création : 2010
  • Financement : 465 000 euros
Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This