/ InsidersActualitéBusinessEuropeLes levées de fondsStartupTech

[INSIDERS] Les 6 infos Tech qu’il ne fallait pas manquer

  • L'école 42 sélectionnée pour les WISE Awards 2017 grâce à sa pédagogie innovante.
  • ClockTweets lève 465 000 euros et change de nom.
  • Wecasa, anciennement MyCut, lève 250 000 euros pour développer son offre.
  • 56% des dirigeants d'entreprises de plus de 55 ans ne connaissent pas la data visualisation.
  • Les entrepreneurs français frileux de céder trop de capital à leurs investisseurs
  • Les nominations: Mathieu Plassard, James Smee, Marie Nossereau…

 

[tabs] [tab title= « A la Une »]

L'école 42 sélectionnée pour les WISE Awards 2017 grâce à sa pédagogie innovante 

olivier-crouzet-42L'école 42, reconnue pour son approche pédagogique innovante, et collaborative, fait partie des 15 projets finalistes des WISE Awards 2017. Créée en 2013 par Xavier Niel, Nicolas Sadirac, Florian Bucher et Kwame Yamgnane, l'école 42 s'est fixée pour mission de combler le manque de compétences en développement informatique. Totalement gratuite, elle est ouverte aux élèves, diplômés ou non, qui ont entre 18 et 30 ans.

«En proposant un projet contribuant à l'inclusion digitale et à la réduction des inégalités sociales, 42 espère participer au renouveau éducatif indispensable au monde entier. Nous sommes honorés et fiers d'avoir été sélectionnés comme finaliste des WISE Awards, soulignant ainsi l'intérêt que peut avoir notre projet pour une éducation nouvelle et pour tous», déclare Olivier Crouzet, directeur de 42.

Parmi les autres projets finalistes cette année, on trouve le projet Ubongo Edutainment, qui allie éducation et jeu à l'école primaire. L'Espagnol Science Bits, spécialisé dans l'apprentissage ludique des sciences, ou encore l'Américain OPENPediatrics, qui permet aux médecins de partager leurs bonnes pratiques en matière de maladies infantiles, font également partie des projets pré-sélectionnés. Les noms des lauréats seront dévoilés en septembre prochain. 

Les WISE Awards récompensent chaque année les 6 projets éducatifs les plus innovants au monde. Ces derniers reçoivent une dotation de 20 000 dollars, et participent au sommet biennal organisé par l'association. Porté par l'association WISE (World Innovation Summit for Education), une initiative de la Fondation du Qatar, ce concours a déjà récompensé 48 projets depuis son lancement en 2009. Au-delà de leur aspect innovant, les projets sélectionnés ont en commun d'être scalables et adaptables. 

Lire aussi : [We Love Entrepreneurs] A 42, «on enlève les profs pour que les gamins créent seuls leur chemin»

[/tab] [/tabs]

 

ClockTweets lève 465 000 euros et change de nom

clocktweetsClockTweets, plateforme de gestion des réseaux sociaux, annonce un premier tour de table de 465 000 euros mené par PACA Investissements, Var Business Angels, Créazur et Olbia Invest. Cet investissement va permettre à la start-up de se développer en Europe, d'investir dans la R&D, de créer une application mobile et une extension navigateur, d'ajouter Instagram et LinkedIn à la plateforme et enfin de développer de nouvelles fonctionnalités. L'entreprise annonce aussi un changement de nom, ClockTweets devient ainsi Swello.

Fondée en 2010 par Jonathan Noble, alors âgé de 15 ans, la plateforme permet aux entreprises de programmer les messages de tous leurs réseaux sociaux sur un même espace. La start-up revendique plus de 2,7 messages programmés et plus de 29 000 utilisateurs.

Lire aussi: 

 

Wecasa, anciennement MyCut, lève 250 000 euros pour développer son offre

my-cutWecasa, plateforme de réservations de services à domicile, annonce une levée de fonds de 250 000 euros menée par Amélie Faure, Operating Partner chez Serena Capital, Stéphane Aisenberg, cofondateur et CEO de Linkbynet et Guillaume Montard, cofondateur de Vodeclic. En même temps que ce tour de table, la start-up annonce son changement de nom. Anciennement nommée MyCut, la société se rebaptise Wecasa.

Lancée en septembre 2016 par Pierre André et Antoine Chatelain, Wecasa s'est tout d'abord positionnée sur la réservation de coiffeurs en ligne. En février 2017, elle lance son service de soutien scolaire. Aujourd'hui, avec cet investissement, l'entreprise souhaite élargir son offre à tous les services à domicile, allant du nettoyage de la maison aux soins bien-être.

Cette levée de fonds va dans un premier temps permettre le développement de l'offre de service à la personne et de son réseau de professionnels. Wecasa revendique à l'heure actuelle 300 personnes référencées sur sa plateforme. Dans un second temps, elle envisage de lancer de nouveaux services.

Lire aussi: My Cut ringardise les salons de coiffure

 

56% des dirigeants d'entreprises de plus de 55 ans ne connaissent pas la data visualisation

Image3Bien que plus d'un dirigeant d'entreprise sur 2 connaisse le concept de data visualisation, seules 14% des TPE/PME françaises l'utilisent à l'heure actuelle, selon les résultats d'une étude YouGov, réalisée pour l'entreprise Tableau. 

Autre constat de l'étude, ce sont les entreprises en activité depuis plus d'un an, et de moins de 5 ans, qui sont les mieux sensibilisées aux enjeux de la data visualisation. En ce qui concerne les répondants, là aussi l'âge moyen de la personne interrogée joue sur sa connaissance de cette nouvelle discipline. Les 25-34 ans sont ainsi ceux qui ont le plus entendu parlé de data visualisation (à 29%), et qui l'utilisent le plus (à 31%). Plus de la moitié (56%) des plus de 55 ans n'en ont en revanche pas entendu parler. 

** Etude réalisée auprès de 400 dirigeants d'entreprises. 

 

Les entrepreneurs français frileux de céder trop de capital à leurs investisseurs

start-up12% des entrepreneurs qui cherchent à lever des fonds n'ont ni client ni prospect, apprend-on dans une étude réalisée par Sparkup. Dans près de la moitié des cas, ils ne souhaitent pourtant pas céder plus du quart de leur capital à d'éventuels investisseurs. 

Autre résultat surprenant de l'étude, la plupart des entrepreneurs français interrogés ne souhaitent pas être coachés pour lever des fonds. Ils sont malgré tout 55% à comprendre l'intérêt d'activer l'ensemble de leur réseau pour boucler leur investissement. A noter, les deux tiers des répondants n'ont pour l'heure pas réalisé de tour de table pour se développer. 

** Etude réalisée auprès de 1 697 start-ups françaises.

Lire aussi : Portrait de l’entrepreneur français de la Tech en 2017​

 

Les nominations: Mathieu Plassard, James Smee, Marie Nossereau

 

mathieu plassardMathieu Plassard nommé CEO d'Ogilvy Africa 

Ogilvy Africa annonce la promotion de Mathieu Plassard. Il est désormais CEO. Il occupait auparavant le poste de Managing Director.

 

 

james-smeeJames Smee rejoint Lewis comme directeur marketing digital EMEA

L'agence de communication Lewis annonce l'arrivée de James Smee au poste de directeur marketing digital EMEA. Il a précédemment co-fondé Purestone TFM Ltd.

 

marie-nossereauMarie Nossereau promue directrice du planning stratégique de DigitasLBi

Marie Nossereau est nommée directrice du planning stratégique de DigitasLBi. Elle occupait auparavant le poste de Senior Digital Strategist.

 

marion-stastnyMarion Stastny devient directrice marketing et commerciale de Disney Hachette Presse

Marion Stastny arrive chez Disney Hachette Presse au poste de directrice marketing et commerciale. Elle était précédemment responsable achats objets promotionnels jouets chez Lagardère Active.

 

pauline-richardPauline Richard arrive chez We Are Social comme directrice de la communication

Pauline Richard rejoint We Are Social en tant que directrice de la communication. Elle occupait auparavant le poste de directrice de la communication chez Wonderbox.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This