Actualité Start Me UpManagement

Tariq Krim sur l’affaire Dailymotion: « La France manque de confiance dans ses entrepreneurs »

Dans un long billet publié sur son Tumblr, Tariq Krim, journaliste et entrepreneur français du Web revient sur l’affaire Dailymotion. Au travers d’un parallèle avec Netvibes, un autre « fleuron français du Web 2.0 » qu’il a co-fondé, Tariq Krim évoque un fossé entre le monde politique et internet et une pénurie de startups « disruptives » dans l’hexagone.

La France manquerait selon lui « de confiance dans ses propres entrepreneurs et leur vision ». Lesquels n’auraient pas assez de soutiens, notamment financiers: « Pour être financé et soutenu en France , il faut souvent adapter un service qui a déjà marché ailleurs, soit se positionner sur un marché avec un business modèle clair de type e-commerce. Et aussi, il faut oser le dire, être diplômé d’une grande école », lâche celui qui a été nommé en janvier dernier  vice-président écosystème et innovation du Conseil national du numérique et qui est par ailleurs chargé par Fleur Pellerin de recenser les meilleurs talents français.

D’où une pénurie française en matière de startups disruptives comme pouvaient l’être Netvibes ou Dailymotion et comme l’est aujourd’hui Free sur le marché de la téléphonie mobile. Des startups qui osent s’attaquer à « des marchés réputés imprenables » et « rentrer en compétition avec de grands acteurs français. »

Retrouvez l’intégralité de cette tribune ici.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Tariq Krim sur l’affaire Dailymotion: « La France manque de confiance dans ses entrepreneurs »
Pourquoi le courage managérial est-il remis en cause?
[We Love Entrepreneurs] Catherine Barba: «J’ai répondu à l’angoisse par l’action»
Hugo Geissmann Thiga
Comment Thiga aide les entreprises à grandir en product management
Dérives du management: les managers manquent-ils de courage?
RGPD, Recrutement et RH compatibles ? Comment être conforme ?
Non, la technologie n’aide pas à gérer son temps