AsieCrowdfundingEtudesInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Tech: le ticket moyen investi par des Business Angels en hausse de 27% au premier semestre

Après une fin d'année morose en 2015, l'activité des business angels français se porte de nouveau bien, d'après les résultats du FIBAMY (French Internet Business Angel Money Yardstick) du premier semestre de l'année, réalisé par ISAI et publié le 13 octobre. Traditionnellement plus actifs au second semestre qu'au premier (pour ceux d'entre eux qui opèrent au travers de réseaux), les business angels ont malgré tout vu le montant de leurs investissements augmenter de 78% entre le premier semestre 2015 et la même période en 2016.

Le nombre de levées de fonds qui comptent un business angel parmi les principaux investisseurs a quant à lui augmenté de 40% sur la même période. Conséquence directe de ces deux phénomènes: le ticket moyen investi augmente de 27% en l'espace d'un an, passant de 411 000 euros à 523 000 euros. 

Des «syndicats» de Business Angels plus nombreux

Si les auteurs du FIBAMY expliquent en partie ces performances par le fait que des levées de fonds finalisées fin 2015 n'ont été annoncées qu'au début de l'année 2016, en raison des attentats du 13 novembre, force est de constater que c'est au deuxième trimestre de l'année que les investissements ont été les plus nombreux, en valeur et en volume. Les montants investis ont augmenté de 52% comparé au deuxième trimestre 2015, et le nombre d'opérations réalisées a augmenté de 21% sur un an. 

Autre constat, un nombre important de levées de fonds compte parmi les principaux investisseurs des «syndicats» de business angels (regroupant le plus souvent des investisseurs aguerris, des accélérateurs ou des start-up studios, ainsi que des fonds, minoritaires dans ce genre de configuration).

Enfin, les montants investis via des plateformes de crowd-equity restent à un niveau équivalent au premier semestre 2015, avec un nombre d'opérations en baisse, et donc un ticket moyen en hausse. 

fibamy-s1-2016

 

**Méthodologie: Dans le cadre de la gestion de son fonds dédié «amorçage – post-amorçage» dans le secteur internet, ISAI traque l’ensemble des levées de fonds «early stage» du secteur internet annoncées par les média faisant référence (Frenchweb, Journal du Net, CFNews, FusacqBuzz, Maddyness, ITespresso). Cette veille lui permet à la fois de vérifier sa couverture du secteur et d’identifier de nouvelles opportunités d’investissement.
Les éléments chiffrés reprennent ainsi depuis début 2011, l’ensemble des tours de table dont les «leaders» sont des Business Angels (personnes physiques ou holdings) et dont le montant levé est révélé et est inférieur à 1.5 Million d’euros.
Le FIBAMY (French Internet Business Angel Money Yardstick) a ainsi été créé suite au PLF2013 et au mouvement des Pigeons pour obtenir un indicateur objectif de l’activité Business Angel dans le secteur internet en France.

LIRE aussi: 

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This