BusinessEuropeStartupTransport

SNCF investit 3 millions d’euros dans Allocab

  • Allocab, plateforme de VTC, boucle un tour de table de 3 millions d’euros auprès de la SNCF pour lancer son service dans 100 villes supplémentaires en France avant mi-2017 et dans 10 capitales européennes d’ici fin 2017.
  • La plateforme est disponible dans 40 grandes villes et 20 000 communes dans l’Hexagone.
  • Allocab revendique 250 000 utilisateurs et 3 000 chauffeurs, dont 2 500 en Île-de-France.
  • La start-up parisienne vise la barre des 500 000 utilisateurs et des 6 000 chauffeurs d’ici fin 2017.

Le montant

INFO FRENCHWEB – La SNCF renforce ses liens avec Allocab. La compagnie ferroviaire vient d’injecter 3 millions d’euros dans le capital de la plateforme française de VTC. Une partie de cet investissement provient du fonds SNCF Digital Ventures.

La start-up collabore avec la SNCF depuis trois ans en qualité de fournisseur d’iDCab, service de réservation de VTC pour les usagers de la compagnie ferroviaire. Lancé en 2012, iDCab est disponible dans 27 gares en France.

Le marché

Fondée en 2011 par Yanis Kiansky et Thomas Tiercelin, Allocab développe une plateforme web et mobile pour commander un VTC instantanément ou le réserver à l’avance. Récemment, Allocab a ouvert sa plateforme aux taxis disposant d’une licence VTC ou LOTI pour élargir sa base de chauffeurs. Disponible dans 40 grandes villes et 20 000 communes dans l’Hexagone, la plateforme française revendique 250 000 utilisateurs et 3 000 chauffeurs, dont 2 500 en Île-de-France.

Sur le marché des VTC, Allocab doit faire face à une concurrence acharnée. Ainsi, le leader en la matière est Uber qui revendique près de 1,5 millions d’utilisateurs en France.

Les objectifs de la Start-up

Allocab a l’intention de s’appuyer sur cet investissement pour accélérer son déploiement à l’échelle nationale et européenne. La plateforme de VTC prévoit ainsi de lancer son service dans 100 villes supplémentaires en France avant mi-2017 et dans 10 capitales européennes d’ici fin 2017. Cette expansion s’accompagnera du lancement de nouvelles offres, notamment le partage d’un VTC sur les courses réservées à l’avance pour réduire le coût du transport, pratique inspirée d’UberPOOL. En parallèle, la start-up parisienne se fixe pour objectif d’atteindre la barre des 500 000 utilisateurs et des 6 000 chauffeurs d’ici fin 2017.

«Cette nouvelle étape dans le développement d’Allocab va nous permettre d’enrichir encore notre offre pour les entreprises comme pour les particuliers, et de devenir le premier acteur français à sortir de nos frontières pour servir les grandes capitales européennes», explique Yanis Kiansky, co-fondateur et président d’Allocab.

Allocab : les données clés

Fondateurs : Yanis Kiansky et Thomas Tiercelin

Création : 2011

Siège social : Paris

Activité : plateforme de VTC

Financement : 3 millions d’euros en octobre 2016

[/tab] [/tabs]

Lire aussi : Allocab élargit son service et propose la mise à disposition d’un chauffeur à la journée

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
SNCF investit 3 millions d’euros dans Allocab
Défense : structuration progressive autour de l’intégration de l’intelligence artificielle
Coronavirus: comment les entrepreneurs ont-ils fait face à la crise?
[DECODE Exit] Rachat de Chain Accelerator par ON-X, premier exit français en Blockchain
TikTok/Bytedance
Un collectif d’influenceurs TikTok lance une « collab house » à Paris
La technologie au service des startups pour affronter la crise du coronavirus
Cloud: Google installera ses premiers data center en France d’ici 2022
Copy link