ActualitéBusinessTech

The Phone House raccroche

La filiale de l’américain Best Buy officialise la fin de ses activités après la fermeture de 79 magasins et la suppression de 246 postes.

« The Phone House annonce la fin de ses activités de distribution en propre sur la France au regard de la non-viabilité démontrée de son modèle de distribution », indique le communiqué officiel.

Les raisons de cette fermeture sont notamment liées aux contrats remis en cause avec certains opérateurs comme Bouygues Telecom, qui lui confiait alors la vente de ses forfaits. Orange avait, au début du mois, donné une année de sursis à The Phone House, l’opérateur représente 52% des ventes de l’enseigne.

L’arrivée de Free Mobile sur le marché et les offres MVNO ont durement touché les activités du réseau. Le distributeur de téléphonie en France précise qu’il cherche des solutions pour conserver des emplois, notamment grâce à la revente de leurs magasins. Mais on s’attend à la suppression de 1200 emplois, sans compter les franchisés.

The Phone House est détenu à 50% par le distributeur américain d’électronique BtoC Best Buy, qui a annoncé récemment qu’il se retirait d’Europe. L’américain va cédé ses parts à son partenaire Carphone Wharehouse Group, qui détient le reste de The Phone House.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
The Phone House raccroche
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance