EtudiantsFrenchTechNancy

[FrenchWeb Tour Nancy] Yupeek, le réseau social qui relie 80 000 étudiants à 2000 recruteurs

Imaginée par Tarek Moutawakkil et Thomas Poumarède, Yupeek se présente comme un réseau social professionnel spécifiquement dédiée aux étudiants et jeunes professionnels.

Lancée il y a tout juste deux ans, la plateforme met à disposition, à l’image de Wizbii, des outils d’accompagnement pour permettre aux jeunes étudiants de passer plus facilement au statut de professionnel. Entièrement gratuit, le réseau social leur propose un profil en ligne, un système de réseautage ainsi qu’une série d’offres de stages et d’emplois censée correspondre à leurs besoins.

Le business model de la start-up repose donc sur les entreprises à qui Yupeek propose des services de recrutement via le développement d’algorithmes spécifiques et de développer leur marque employeur. La start-up a déjà réussi à séduire quelques grands comptes dont BNP PariBas, Atos et Decathlon.

Actif sur l’ensemble de la France, le réseau social s’est appuyé initialement sur sa ville d’origine, qui compte près de 50 000 étudiants. Les détails avec Thomas Poumarède, co-fondateur.

Les chiffres clés de Yupeek:

  • Date de création: Mai 2011
  • 160 000 € de fonds levés auprès de business angels, dont le co-fondateur de Boursorama
  • 11 collaborateurs
  • 80 000 utilisateurs candidats
  • 2300 entreprises inscrites
  • 30% de clients grands comptes
  • +400% de croissance du chiffre d’affaires par rapport à 2011

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[FrenchWeb Tour Nancy] Yupeek, le réseau social qui relie 80 000 étudiants à 2000 recruteurs
Bordeaux
[Made in Bordeaux] Quelles initiatives pendant ce confinement?
800 startups au cœur de l’écosystème Tech d’Aix-Marseille
E-santé: Withings lève 53 millions d’euros pour mieux anticiper les maladies
La startup api.video lève 5,5 millions de dollars pour démocratiser l’utilisation de la vidéo comme outil d’engagement
[Made in Bordeaux] Coronavirus: ces entrepreneurs qui préparent l’après-crise
Sarbacane: bientôt 20 ans sur le front du marketing digital