ActualitéChiffres ClesData RoomTech

[Infographie] 67% des développeurs gagnent moins de 500 dollars par application chaque mois

Seulement 33% des développeurs d’applications mobiles sont au-dessus du « seuil de pauvreté » en ce qui concerne la répartition des revenus générés par leurs produits nous apprend l’infographie ci-dessous. Publiée aujourd’hui par Vision Mobile, cette dernière recense les différents moyens de monétiser une application et offre un aperçu des rémunérations moyennes dans le secteur.

Si respectivement 72 et 56% des développeurs travaillent sur Android et iOS, c’est aussi que ces deux supports sont les plus rémunérateurs. Ainsi 39 et 32% des développeurs gagnent plus de 500 dollars par application et par mois, contre seulement 23 et 21% d’entre eux sur Windows Phone et Blackberry.

Multiplier les supports est ainsi la solution adoptée par 3/4 des développeurs: la rémunération mensuelle moyenne par application passe ainsi de 653 dollars lorsque celle-ci est exclusive à un support, contre 1764 dollars à partir d’un développement sur trois supports.

Vision Mobile constate enfin que la publicité est principalement privilégiée par les développeurs lors de la monétisation d’une application: présente dans 38% des cas, elle est pourtant la source de revenus la moins rémunératrice avec seulement 1024 dollars de revenu en moyenne. Les abonnements sont de loin les plus rentables (2649 dollars en moyenne) mais sont aussi les moins utilisés (12% des cas).

Marché_Développeurs_frenchWeb

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[Infographie] 67% des développeurs gagnent moins de 500 dollars par application chaque mois
[DECODE] Le plan de BNP Paribas pour réussir sa transformation
[Livre Blanc] Digitalisation de la force de vente: quel impact pour le Marketing ?
[Webinar] Comment booster la performance de vos campagnes ?
Hackers éthiques: Yogosha lève 2 millions d’euros pour s’étendre à l’international
[Livre Blanc] La dématérialisation RH au profit de l’expérience collaborateur
Alors SF ou NYC ? Quel est le meilleur endroit pour s’installer aux US ? – Episode 2
Copy link