ActualitéData RoomMarketing & Communication

Time Inc. rachète Viant (Myspace) pour mettre la main sur ses données

Time Inc. vient de racheter l'entreprise américaine Viant, la maison-mère de MySpace. Ce réseau social a connu un certain succès dans les années 2000 avant de décliner. En 2005, il avait même été racheté par News Corp pour 580 millions de dollars, avant d'être cédé en 2011 pour… 35 millions de dollars à Specific Media.

En réalité, si le groupe américain, qui édite les magazines Time et Fortune, s'intéresse à Viant, c'est avant tout pour ses actifs. Et hormis Myspace (et Specific Media), ceux-ci comprennent une plateforme publicitaire : Viant Advertising Cloud. Celle-ci regroupe plusieurs applications publicitaires (gestion des données, reciblage, analytics…) et revendiqe une base de données touchant 1,2 milliard d'internautes.

150 millions de visiteurs mensuels

«Les marketers choisissent des partenaires médias qui ont soit des capacités en termes de données («data-driven») ou des contenus premium; nous serons en mesure d'offrir les deux à la fois avec une seule plateforme (…)», déclare Joe Ripp, le PDG de Time Inc. «En d'autres termes, nous serons en mesure de délivrer les messages des annonceurs en ciblant des audiences optimales sur tous les types d'appareils, ainsi que la capacité de mesurer le retour sur investissement».

Avec Viant, Time Inc. veut peser davantage dans la publicité programmatique, notamment en matière de «first party data», en mêlant données et contenus de qualité. Le groupe média, qui a réalisé plus de 3 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2015 (GAAP), revendique 150 millions de visiteurs mensuels sur sa soixantaine de sites Web.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Time Inc. rachète Viant (Myspace) pour mettre la main sur ses données
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link