ActualitéBusinessFoodTech

To Good To Go lance son app contre le gaspillage alimentaire aux États-Unis

AFP

L’application mobile Too good to go, qui propose d’acheter à prix réduits des repas et paniers alimentaires destinés à la destruction, a officialisé le 29 septembre son lancement dans deux villes américaines: New York et Boston. « Il y a énormément de travail à faire aux Etats-Unis pour réduire le gaspillage et changer les mentalités sur le long terme », a estimé Lucie Basch, la co-fondatrice de l’application lors d’une conférence de presse jeudi, en amont de la journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire prévue le 16 octobre.

Une quinzaine de pays européens conquis 

En 2020, l’objectif de cette application mobile, téléchargée par 7 millions de Français, est de « prouver qu’on peut avoir un impact de l’autre côté de l’Atlantique » dans les deux villes choisies, avant d’envisager un « déploiement sur l’ensemble du pays en 2021 », a expliqué l’entrepreneure qui espère sauver 4 millions de repas aux Etats-Unis l’année prochaine. Too good to go, d’origine danoise, est aujourd’hui présent dans une quinzaine de pays européens. En janvier dernier, 38 distributeurs, fédérations professionnelles, associations de consommateurs et industriels de l’agroalimentaire avaient signé, à l’initiative de Too good to go, un « pacte » dans lequel ils s’engagent à lutter contre le gaspillage via une meilleure « gestion et compréhension des dates de consommation ». Le nombre de signataires a depuis été porté à 51.

Depuis juin 2020, de nouveaux pictogrammes sont apparus sur les emballages de produits des partenaires, proposant aux consommateurs d’observer, de sentir et de goûter avant de jeter un aliment qui comporte une date de durabilité minimale (c’est-à-dire une date de consommation écrite sous la forme « à consommer de préférence avant » ou « meilleur avant »). « 50% des Français ne connaissent pas la différence entre la date de durabilité minimale et la date limite de consommation » et « 20% du gaspillage alimentaire des foyers sont dus à cette incompréhension des dates », a expliqué Sarah Chouraqui, la directrice générale France de Too good to go, qui a lancé jeudi une campagne de sensibilisation et d’information sur les dates de péremption.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
To Good To Go lance son app contre le gaspillage alimentaire aux États-Unis
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?