ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTransport

Toyota injecte 1 milliard de dollars dans Grab, le géant des VTC en Asie du Sud-Est

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le montant

Grab poursuit sa montée en puissance. Après avoir mis la main sur les activités d’Uber en Asie du Sud-Est, la société singapourienne de VTC va bénéficier d’un investissement de 1 milliard de dollars de la part de Toyota, le géant japonais de l’automobile.

Selon TechCrunch, cette opération valorise désormais l’entreprise à plus de 10 milliards de dollars, soit 4 milliards de dollars de plus par rapport à sa valorisation obtenue lors de son tour de table de 2 milliards de dollars, réalisé en juillet 2017 auprès du Chinois Didi Chuxing et du Japonais SoftBank. En échange de son investissement dans Grab, Toyota va obtenir un siège au conseil d’administration de la société et la possibilité de placer un de ses cadres au sein de l’équipe exécutive du géant singapourien.

Le marché

Fondée en 2012 par Anthony Tan et Tan Hooi Ling, Grab a développé une plateforme proposant la réservation de VTC, mais pas seulement. L’entreprise basée à Singapour a progressivement élargi son offre de services de transport pour proposer le paiement mobile, du covoiturage, des motos-taxis, des vélos en libre-service ou encore la livraison de repas. Dans la foulée de l’accord conclu avec Uber, Grab a officiellement lancé Grab Food en s’appuyant sur l’activité d’Uber Eats en Asie du Sud-Est.

A ce jour, la société revendique plus de 100 millions de téléchargements de son application mobile dans les huit pays d’Asie du Sud-Est dans lesquelles elle opère (Singapour, Indonésie, Malaisie, Birmanie…). Au total, Grab compte une flotte de 2,1 millions de chauffeurs dans la région. L’entreprise singapourienne a également indiqué que son chiffre d’affaires annuel avait dépassé le milliard de dollars.

Après avoir contraint Uber à jeter l’éponge en Asie du Sud-Est, Grab doit cependant faire face à des acteurs locaux. Parmi eux, l’Indonésien Go-Jek nourrit de fortes ambitions et a levé 1,5 milliard de dollars en février dernier pour s’étendre dans la région.

Les objectifs 

Avec l’appui de Toyota, Grab entend renforcer sa domination en Asie du Sud-Est. Pour cela, les deux groupes vont approfondir leur collaboration existante sur les technologies de voitures connectées. En renforçant leur partenariat, Toyota et Grab souhaitent désormais déployer les services connectés, développés conjointement, auprès de l’ensemble de leurs clients dans la région. Grab indique vouloir créer un réseau de transport plus efficace pour réduire les embouteillages dans les mégapoles de l’Asie du Sud-Est et aider les chauffeurs à augmenter leurs revenus.

Grab : les données clés

Fondateurs : Anthony Tan et Tan Hooi Ling
Création : 2012
Siège social : Singapour
Activité : plateforme de VTC
Financement : 1 milliard de dollars en juin 2018

Bouton retour en haut de la page
Toyota injecte 1 milliard de dollars dans Grab, le géant des VTC en Asie du Sud-Est
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media