/ InsidersActualité

[INSIDERS] TRIBVN Healthcare lève 5 millions d’euros pour poursuivre la transformation digitale des laboratoires de diagnostic

#E-Santé: TRIBVN Healthcare lève 5 millions d’euros pour poursuivre la transformation digitale des laboratoires de diagnostic

TRIBVN Healthcare, la start-up qui édite une suite logicielle d’imagerie combinant station de travail, aide au diagnostic et télémédecine, annonce une levée de 5 millions d’euros réalisée auprès de LBO France, via son fonds venture Digital Health 2.

Lancée en 2016 en tant que filiale de TRIBVN, une entreprise spécialisée dans les technologies de l’imagerie numérique, TRIBVN Healthcare a vocation à digitaliser les systèmes de diagnostics, notamment de cancers, pour les rendre plus efficaces et sécurisés. Les solutions de la start-up française s’appuient sur l’intelligence artificielle, et notamment sur des algorithmes de deep et de machine learning. Ces outils permettent d’accompagner les médecins et chercheurs dans leur prise de décision en matière de diagnostic.

Déjà présente en Europe et au Canada, TRIBVN Healthcare ambitionne grâce à cette levée de s’étendre à l’international. La start-up a également pour projet d’enrichir encore ses solution. », commente Jean-François Pomerol, directeur général de TRIBVN Healthcare.

#SmartCity: Wizzcad débarque à Lyon pour créer des bâtiments connectés 

Wizzcad, la start-up française développant une solution SaaS pour les bâtiments connectés, ouvre ses bureaux à Lyon. Lancé en 2013 par Marc Germain et Cyril PerrinWizzcad, est un éditeur de solutions SaaS BIM (building information modeling), spécialisé dans les bâtiments intelligents.

Déjà présente à Paris et à Londres, la start-up française ouvre ses nouveaux locaux au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes, un lieu stratégique pour Wizzcad qui y mène de nombreux projets. En effet, l’entreprise spécialisée dans les bâtiments intelligents y a rénové la cité des Noisettes à Vaulx-en-Velin et mené la transformation de la Gare SNCF de Chambéry. «Nous réalisons aujourd’hui environ 25% de nos projets dans la région et il était donc naturel de choisir Lyon pour cette première implantation locale», explique Marc Germain, co-fondateur de Wizzcad.

A l’occasion de cette implantation, la start-up française a annoncé le recrutement de six collaborateurs. Wizzcad revendique à ce jour 2 000 clients et plus de 10 000 projets menés (dont le métro de Riyad ou le pas de tir de la fusée Ariane 6).

Si Wizzcad se positionne ici davantage sur le marché français, il ambitionne également d’étendre sa présence au niveau international, après avoir levé cinq millions d’euros en juin 2019, à l’occasion d’un tour de table mené par Join Capital.

#Entrepreneuriat: la Lituanie lance l’e-résidence pour attirer les investisseurs étrangers 

AFP – Le Parlement lituanien a adopté une loi instaurant une identité numérique, e-résidence, qui permet aux étrangers de lancer une entreprise dans ce pays et de la gérer à distance, initiative destinée à attirer les investisseurs dans ce pays balte. La loi permettra également, à partir de 2021, de déclarer des impôts et de signer des documents numériquement.

Crédit: tomas Jakubauskas/shutterstock.

Le programme ne fournit ni la citoyenneté, ni la résidence fiscale, ni la résidence physique. « Nous devons suivre les progrès technologiques et prendre en compte la numérisation croissante des services», a déclaré à l’AFP le ministre de l’Intérieur, Eimutis Misiunas. Il a ajouté que les spécialistes évaluaient les problèmes de sécurité potentiels du programme, notamment ceux liés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. La Lituanie est le deuxième pays balte à avoir introduit l’e-résidence après son voisin l’Estonie qui a commencé à la délivrer en 2014, premier pays au monde à le faire.

Quelque 54 000 entrepreneurs de 136 pays sont depuis devenus des e-résidents estoniens, dont parmi eux le pape François, la chancelière allemande Angela Merkel ou le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Selon le site officiel de l’e-résidence quelque 6 000 entreprises ont versé plus de 15 millions d’euros de taxes en Estonie. Les entreprises ukrainiennes arrivent en tête de liste, suivies de sociétés allemandes, russes, turques et françaises.

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This