ActualitéEuropeMarketing & Communication

Twitter à Paris : information confirmée par la Ville

Twitter va installer ses bureaux à Paris. L’information, twittée par Betrand Delanoë le 27 septembre, a été officiellement confirmée hier par la ville de Paris.

En effet, lors d’un déplacement à San Francisco, le maire de Paris avait rencontré le cofondateur du site, Jack Dorsey. Ils avaient alors évoqué l’ouverture d’un bureau Twitter en France au printemps 2013. Bertrand Delanoë avait immédiatement tweeté la nouvelle, mais aucune autre information sur le sujet n’avait fuité depuis.

En tout, 5 à 10 personnes seront embauchées par Twitter France pour travailler au développement du site de micro blogging. Les équipes devraient emménager dans 100 M2 de bureaux à Paris, et la promotion du site sera assurée par l’agence de communication digitale Oxygen.

Twitter a déjà ouvert un bureau à Londres il y a quelque temps et a installé son siège européen à Dublin. Cependant, le site peinerait à trouver un futur directeur pour ses activités françaises. La phase de recrutement, débutée au printemps 2012, n’aurait toujours pas aboutie. Katie Stanton, chef de la direction internationale de Twitter, s’est rendue avec son équipe à Paris au mois de juin, et a reçu un certain nombre de candidats en entretien, mais personne n’a été sélectionné.

Selon le site TechCrunch, Twitter aurait mis la barre un peu haut, des contacts du magazine indiquant: « on dirait qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent ou ce qu’ils ne veulent pas.  »

Enfin, des rumeurs non confirmées disent que Twitter serait également à la recherche d’un dirigeant supplémentaire pour opérer dans d’autres pays de langue française, tels que la Belgique ou le Maroc.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Twitter à Paris : information confirmée par la Ville
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance