ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

Un apport de fonds à un milliard de dollars pour les voitures autonomes d’Uber?

AFP

Un groupe d’investisseurs, notamment le japonais SoftBank, envisage d’investir au moins un milliard de dollars dans la division conduite autonome du groupe américain Uber, selon le Wall Street Journal mercredi. L’idée serait que le Vision Fund de Softbank, qui multiplie les investissements importants dans les technologies, ainsi que d’autres investisseurs, dont un constructeur automobile, acquièrent une part minoritaire dans cette activité, précise le quotidien.

Cet investissement serait d’autant plus bienvenu que la plateforme de réservation de voitures avec chauffeur prépare une entrée en Bourse imminente. Elle s’annonce colossale, autour de 100 milliards de dollars selon certaines estimations. Un concurrent d’Uber, le singapourien Grab, a levé le début mars 1,5 milliard de dollars auprès du Softbank Vision Fund. Uber a une participation de participation de 27,5% dans Grab. Ce fonds est aussi abondé par l’Arabie saoudite.

La conduite autonome attire beaucoup de puissants investisseurs, qui parient sur cette technologie vue comme le Graal des transports. La plupart des grands groupes de technologies, des constructeurs et des équipementiers auto, ainsi qu’une myriade de start-up, travaillent sur la voiture du futur, qui se conduit seule.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Un apport de fonds à un milliard de dollars pour les voitures autonomes d’Uber?
Catherine Barba: «J’ai la responsabilité de soutenir les femmes entrepreneures»
Streaming: l’app de musique Qobuz lève 10 millions d’euros auprès de Nabuboto et du Groupe Québecor
XBox: Microsoft rachète la maison-mère des jeux Bethesda Softworks pour 7,5 milliards de dollars
Appels, messages, notifications… les apps de sevrage numérique se démocratisent avec le télétravail
Airbus prépare trois concepts d’avion propulsé à l’hydrogène pour 2035
Comment Califrais veut repenser l’approvisionnement au coeur du marché de Rungis
Copy link