ActualitéBusinessRetail & eCommerce

L’Usine à Design placée en liquidation judiciaire

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Un appel d’offre a été lancé et sera clôturé le 14 mai prochain afin de trouver un repreneur.  

Lancée en septembre 2009, L’Usine à Design est une plateforme marchande et communautaire d’objets design personnalisables à prix d’usine.

Ergoland, la société éditrice de l’Usine à Design, a été lancée par 4 jeunes associés, dont Emilie Gobin et Charles Digby-Smith. Olivier Mathiot, co-fondateur de PriceMinister, actionnaire et anciennement au conseil de surveillance, confirme à FrenchWeb la liquidation judiciaire de l’entreprise, pour trouver un repreneur et tenter de poursuivre l’activité. L’appel d’offres sera clôturé le 14 mai prochain par Maître Gorins, l’administrateur judiciaire.

L’Usine à Design a bâti son modèle sur la relation directe avec les fabricants pour proposer des tarifs les plus bas, et propose une personnalisation via des fonctionnalités de visualisation des options en temps réel. Le site revendiquait ainsi 500 millions de combinaisons possibles sur un ensemble de 500 références.

Depuis son lancement, la start-up a levé près de 5,6 millions d’euros à la suite de deux augmentations de capital réalisées auprès de CM-CIC Capital Privé, du fonds d’investissement Crédit Agricole Private Equity et d’Olivier Mathiot.

En 2011, FrenchWeb rencontrait Emilie Gobin – CEO et Charles Digby-Smith -Directeur Marketing Produit de L’Usine à Design :

5 commentaires

  1. Bonjour j attend toujours pour ma commande sa fait depuis janvier 2013 la vous êtes en procès judiciaire mais j ai aucune nouvel de votre part que faire

    1. « ce serait un suicide économique », « permettre à tout le monde d’accéder au beau »

      Merci ! Ha bah oui parce là ça cartonne… La société ayant lamentablement continuer à prendre des commandes et a encaisser les clients durant plusieurs mois avant sa mise en liquidation judiciaire.
      Une gestion malhonnête par des gérants/gamins peu scrupuleux.

      429,00€ nous concernant, Merci les enfants !

  2. HEC devrait en tirer des leçons sur la manière dont ils forment leurs soi-disant entrepreneurs; juste bons à prendre du fric !

  3. j’ai reçu in courrier m’informant de la liquidation de la société , j’ai appelé on me dit d’attendre le repreneur mais depuis 3 mois silence pour ma part 380 euros perdus c’est ma première fois que je commandé quelque chose d’aussi cher sur internet , on ne m’y reprendra plus malgré les émissions de tv vantant ces jeunes sociétés (mauvaise gestion????ou jeunisme?????)

  4. Moi aussi,je n’ai toujours pas reçu ma commande de 2 coussins !!
    Montant de 52.06 euros ;de qui se moque t’on ?

Bouton retour en haut de la page
L’Usine à Design placée en liquidation judiciaire
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media