ActualitéAffaires publiquesBusiness

Kit Digital finalise sa restructuration

Réalisée en vertu du « Bankruptcy Code » américain, cette réorganisation devrait permettre au fournisseur mondial de vidéos d’être en mesure de payer une majorité des détenteurs de créances.

Dans un communiqué de presse, Kit Digital, fournisseur se solutions de diffusion et de gestion de vidéo multi-supports, a annoncé qu’il était parvenu à un accord avec ses trois principaux actionnaires en vue d’une restructuration de l’organisation de la société.

Réalisée selon les procédures américaines de faillites – un protocole inclus dans le Bankruptcy Code- cette restructuration prévoit une recapitalisation de la société proposée à tous les actionnaires ainsi qu’un regroupement des principales entités opérationnelles de la société (Ioko 365, Polymedia, Kewego, Multicast et Megahertz) sous une entité nouvellement créée et baptisée Piksel.

Grâce à ce dispositif, Kit Digital assure être en mesure de payer tous les vendeurs, fournisseurs et autres détenteurs de créances antérieures à la requête de mise en faillite.

Basée à New-York, la société revendique, à ce jour, près de 2 500 clients répartis dans plus de 50 pays. On retrouve notamment: Airbus, The Associated Press, AT&T, la BBC ou encore Google, HP, MTV et News Corp pour n’en citer que quelques uns.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Kit Digital finalise sa restructuration
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde
eCommerce : comment Alltricks est devenu le champion français du vélo
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs