ActualitéActualité Start Me UpDesignManagementMarketing & Communication

[MAJ] Vers la fin de Tactilize ?

[MAJ] La société vient d’être placée en liquidation judiciaire, une décision confirmée hier en audience.

Est-ce la fin de Tactilize, cette application iPad de publishing, entrée dans le top 10 des applications à son lancement début 2012, dans une quinzaine de pays, et généré des centaines de milliers de téléchargements ?

22Mars, la société qui éditait le site d’information Owni, par la suite rebaptisée Tactilize, vient d’être placée en cessation de paiement, le jugement sera remis par le Tribunal  le 5 novembre prochain. La société fondée par Nicolas Voisin, qui employait plus de 30 personnes du temps d’Owni, porte encore le passif lié à sa cession, et qui n’avait pu être recouvert depuis. A l’époque, il y a 3 ans, Owni/22Mars était parvenu à lever 1,2 millions d’euros auprès d’entrepreneurs de renom ( Xavier Niel, Marc Simoncini, Patrick Bertrand…), et du fonds Avenport Investment, mais les comptes sont plombés et le site a dû fermer en décembre 2012.

« Nous cherchions ces dernières semaines à lever entre 500 et 700 k€ pour faire grandir Tactilize, mais à la suite de l’audit mené en parallèle d’une lettre d’intention signée avec Aurinvest3, nous n’avons pas pu récolter les fonds nécessaires », précise Nicolas Voisin, qui détient 17% du capital de Tactilize, et joue le tout pour le tout pour tenter de sauver l’entreprise. Il a déjà fait le tour de… 88 fonds d’investissement.

Tactilize

« Difficile de financer une société qui a 5 ans »

Quand il lance Tactilize, cette application iPad d’auto-édition qui permet de publier des « cards », Nicolas Voisin parvient donc à faire entrer le fonds Avenport, et avec d’autres investisseurs, parvient à réunir 900 000 euros au compte-goutte entre mai 2012 et avril 2013, sur une valorisation pre-money de 1.5M d’euros. La communauté d’utilisateurs grandit vite et fait des émules. Elle génère 275 000 downloads, compte 150 000 utilisateurs actifs dans 155 pays. Un deal avec Microsoft est élaboré en septembre 2012, l’application Tactilize sera le « cahier 2.0 ».

Le secteur du « self-publishing » est pourtant porteur : le succès ( de l’audience) de Flipboard, et celui de Pinterest montre que la communauté d’utilisateurs existe bien.

Tactilize, qui s’était fait connaître par ailleurs sur une édition du Techcrunch Disrupt à San Francisco où elle possède une base-arrière, avait bien un modèle en tête : monétiser le référencement des contenus, l’accès aux analytics et aux services, et le prélèvement de commissions sur les ventes de Collections de Cards, et les revenus de la version payante d’Educational, la version dédiée à l’usage scolaire. 50% des revenus étaient attendus sur cette dernière version.

Mais pour Nicolas: « Flipboard parvient à relever 50 millions de dollars et Pinterest 225 M$ sans avoir posé de modèle sûr en face. Nous avons une application qui fonctionne, mais dans notre cas, le constat c’est qu’il est très difficile de financer une société qui a 5 ans ».

Un repreneur potentiel ? «  Je pense à différentes sociétés, étrangères ou françaises, pour lesquelles la solution Tactilize serait un plus« , confie Nicolas.

A la question d’une solution de crowdfunding, elle n’est pas envisagée : » Je pense que c’est une bonne solution pour un projet, une page blanche. Mais pour une structure avec un besoin de financement adossée au passif, c’est inapproprié. ».

Ce sera donc au tribunal de trancher sur l’avenir de 22Mars, et de l’application qui voudrait bien dépasser le stade de la simple feature.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. 250,000 downloads, 150k users actifs et seulement 24 avis ? C’est un ratio étonnant…nos apps ont des ratios bien meilleurs, même les mauvaises…Que se passe-t-il ? C’est une triste nouvelle en tout cas.

Bouton retour en haut de la page
[MAJ] Vers la fin de Tactilize ?
Pourquoi Getir, la licorne turque valorisée à 6,3 milliards d’euros, peut conquérir Paris
Camions autonomes: l’Américain Embark Trucks valorisé à 5,6 milliards de dollars lors de son IPO
[DECODE Quantum] A la rencontre de Valentina Parigi
Edflex
EdTech : Edflex lève 5 millions d’euros auprès de MAIF Avenir et du COO de Contentsquare
FinTech : Bling lève 10 millions d’euros pour exporter son service de cash-on-demand
Netflix, Amazon… : le gouvernement britannique veut réguler les plateformes comme les chaînes de télévision