ActualitéRetail & eCommerceServicesStartup du jour

La startup du jour : Tcheck’it permet aux entreprises de garder un oeil sur leurs produits en magasin

[startupjour0]

Les marques peuvent surveiller leurs opérations de merchandising en magasin à des coûts plus faibles. Les utilisateurs sont quant à eux rémunérés. L’application sortira dès la mi-décembre.

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Tcheck’it, une startup parisienne fondée en septembre dernier qui propose aux consommateurs de « gagner de l’argent pendant leur shopping » pour permettre aux marques de conserver un oeil sur leurs produits en magasins.

Plus de détails avec Alex Doolaeghe, co-fondateur.

 

FW : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

Alex Doolaeghe : J’ai découvert, lors d’un semestre en Californie, à San Diego, une société me permettant d’être rémunéré pendant mes courses en grande surface en répondant à de courts questionnaires. Fort de ce constat, nous avons décidé de valider la pertinence du modèle américain en France. Après des expériences au sein de la grande consommation et des jours de brainstorming, nous avons confronté ce modèle aux besoins des marques françaises.
tcheckit-team

FW :  A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Les marques de grande consommation investissent énormément pour améliorer leur présence en magasin et optimiser le merchandising (promotion, linéaire…). La mise en place de ces optimisations n’est cependant pas toujours respectée par les distributeurs.

Les marques ont donc un besoin permanent de surveiller cette mise en place au sein des points de vente. Pour obtenir ces informations du terrain, elles s’adressent à leurs équipes (commercial, merchandiser, chef de secteur). Ces méthodes sont très ponctuelles et couteuses, seuls 25 % des points de vente sont aujourd’hui visités. Grâce à Tcheck’it les marques, peuvent récolter instantanément en temps réels des informations sur leurs produits dans tous les points de vente.

FW : Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Très simplement, nous facturons une étude à une marque. Nous reversons la rémunération aux consommateurs. Nous prenons ensuite une commission qui correspond à “notre marge“.

FW :  Qui sont vos compétiteurs ?

Plusieurs acteurs sont présents aux Etats-Unis et en Australie comme GoSpotCheck ou FieldAgent. En France, le marché est encore jeune, seules quelques jeunes entreprises commencent à émerger. Nous nous démarquons par notre plateforme mise à disposition et les différents services supplémentaires qui apportent une réelle valeur ajoutée pour les marques.

FW :  A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

tchekit3

Nous nous comparons aux sociétés réalisant des relevés terrains via des panels de clients mystères ou aux marques de grande consommation qui font leurs propres relevés terrains. Tcheck’it est un service complémentaire permettant une veille permanente sur l’ensemble des points de vente. Il est utilisé par la force de vente pour obtenir un suivi des magasins non visités, en cas d’urgence (modification soudaine des prix, arrivée de nouveaux concurrents, rupture en cas de promotion).

Nous privilégions les études quantitatives et massives plutôt que qualitatives sur un échantillon réduit de points de vente. Ce sont généralement des questionnaires “simple” avec uniquement un relevé de prix, une photo de merchandising et la présence de promotion.

FW :  Quelle a été  l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

La première problématique fut notre dépendance à un prestataire technique pour le développement de la plateforme. Nous n’avions pas les compétences techniques pour lancer Tcheck’it. Après des mois de recherche nous n’avions toujours pas trouvé de directeur de la technologie. Nous nous sommes tournés vers un prestataire informatique. Il fut difficile de gagner en crédibilité (banques, investisseurs.. ) sans un associé technique. Aujourd’hui, le problème est en phase d’être résolu.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Sur le marché des relevés terrains, notre principal atout correspond à la rapidité d’exécution de nos études. Nous pouvons récolter des données n’importe où, n’importe quand et dans tous les points de vente Français en quelques jours.

FW : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

“Ne proposez pas une multitude d’offres de service, une seule sera plus pertinente, devenez-en spécialiste”. Ce conseil nous a été répété plusieurs fois par nos coachs du master entrepreneuriat de l’EDC Paris (Amine Chelly et Olivier Schwartz).

FW : Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Richard Branson, qui a su, par sa passion, s’imposer comme leader dans de nombreux domaines totalement différents.

Fondateur : Alex Doolaeghe, Benoit Viel

Investisseurs : N.C.

Date de création : Septembre 2013

Nombre de salariés : 3

Chiffres d’affaires : N.C.

Société basée à : Paris

[startupjour1]

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La startup du jour : Tcheck’it permet aux entreprises de garder un oeil sur leurs produits en magasin
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?